Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache Instagram Cinéma Jean Eustache

3 BILLBOARDS, LES PANNEAUX DE LA VENGEANCE

Réserver votre film en ligne
3 BILLBOARDS, LES PANNEAUX DE LA VENGEANCE
de Martin McDonagh
GENRE : Drame, policierUSA, GB · 2017 · 1h56 · Vostf
Avec : Frances McDormand, Woody Harrelson, Sam Rockwell

Après des mois sans que l'enquête sur la mort de sa fille ait avancé, Mildred Hayes prend les choses en main, affichant un message controversé visant le très respecté chef de la police sur trois grands panneaux à l'entrée de leur ville.

Que faire quand le chagrin et la colère que l’on éprouve ne trouvent pas d’exutoire ? Voilà à quoi va s’employer Mildred Hayes dès les premières plans de 3 Billboards, d’une manière de plus en plus flamboyante. Ce personnage d’héroïne solitaire qui défie toute une ville – une figure habituellement dévolue aux hommes – est ici écrit sur mesure pour l’immense comédienne Frances McDormand (primée dans Fargo et Olive Kitteridge). Couronnée de son bandana, cette mère courage qui n’a plus de larmes à verser n’en finit pas de gagner en nuances au fur et à mesure que l’histoire se déroule. La faute au réalisateur Martin McDonagh (Bons Baisers de Bruges) qui est aussi auteur et dramaturge : son scénario est un bijou de sensibilité et de perceptions contradictoires mêlées. Jusqu’aux plus secondaires d’entre eux, tous les personnages du film finissent par être plus complexes qu’il n’y paraît. Et ce bonheur de spectateur est rendu possible par une distribution exceptionnelle : Woody Harrelson, en shérif Willoughby à la pudeur inattendue, Sam Rockwell, en agent de police Dixon aussi désaxé que touchant, ou encore Peter Dinklage (célébrissime Tyrion Lannister de Game of Thrones), déterminé à séduire Mildred malgré la faible estime qu’il se porte… À sa manière singulière de mêler plusieurs tons, l’intrigue de 3 Billboards finit par être inclassable. Baigné dans une sorte de réalisme poétique de l’Amérique profonde, à la manière d’un Stephen Shore – photographe américain connu pour ses paysages dépeuplés et ses scènes du quotidien – 3 Billboards est bien plus qu’une histoire policière dont l’humour noir et la musique signée Carter Burwell achèvent d’évoquer le cinéma des frères Coen. La mise en scène fait des prouesses – le plan-séquence dans le sillage de l’agent Dixon fait basculer le film d’une manière sidérante – et nombre de situations suintent d’ironie. Pour autant, in fine, c’est la fable humaniste sur le crime et le pardon qui touche au cœur. ⎥ Nicolas Milesi


Mercredi 18 juillet :
Jeudi 19 juillet :
Vendredi 20 juillet :
Samedi 21 juillet :
Dimanche 22 juillet :
Lundi 23 juillet :
Mardi 24 juillet : 16h50

Mercredi 25 juillet :
Jeudi 26 juillet :
Vendredi 27 juillet : 20h50
Samedi 28 juillet :
Dimanche 29 juillet :
Lundi 30 juillet :
Mardi 31 juillet :

Mercredi 1er août :
Jeudi 2 août :
Vendredi 3 août :
Samedi 4 août :
Dimanche 5 août :
Lundi 6 août :
Mardi 7 août : 21h



Consulter
Les horaires La gazette
Rendez-vous
Les cartes Passe gazette et 36 chandelles
10 places pour 50€ ou 36 places pour 156,60€
Valables 2 ans - non nominatives - rechargeables
> Les bonnes formules

Mardi 31 juillet à 19h
Un film à découvrir en avant-première
Séance suivie d'un pot sympathique
> Avant-première surprise

Vendredi 20 juillet à 14h
BORIS GODOUNOV
en différé de l’opéra Bastille
> OPÉRA

Mercredi 29 et jeudi 30 août
2 jours pour décrypter les séries
Cours par Carole Desbarats
> UNIPOP D’ÉTÉ

Lundi 13 août à 15h
CAPITAINE MORTEN ET LA REINE DES ARAIGNÉES
Dès 6 ans
> AVANT-PREMIÈRE

Vendredi 17 août à 15h10
Le Rat Scélérat
Dès 3 ans
> AVANT-PREMIÈRE

Lundi 27 août à 15h
REINE D'UN ÉTÉ
Dès 8 ans
> AVANT-PREMIÈRE