Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache Instagram Cinéma Jean Eustache

AU REVOIR LA HAUT

Réserver votre film en ligne
AU REVOIR LA HAUT
de Albert Dupontel
GENRE : DrameFrance · 2017 · 1h55 · VF
Avec : Albert Dupontel, Laurent Lafitte, Niels Arestrup, Emilie Dequenne, Mélanie Thierry

Novembre 1918. A quelques jours de l'Armistice, Edouard Péricourt sauve Albert Maillard d'une mort certaine. Rien en commun entre ces deux hommes si ce n'est la guerre et le lieutenant Pradelle qui, en donnant l'ordre d'un assaut absurde, brise leurs vies en même temps qu'il lie leurs destins. Sur les ruines du carnage de la Première Guerre mondiale, chacun va tâcher de survivre : Pradelle s'apprête à faire fortune sur le dos des morts tandis qu'Albert et Edouard, condamnés à vivre, vont tenter de monter une arnaque monumentale.

Devant ce nouvel opus du talentueux comédien-réalisateur Albert Dupontel (9 mois ferme), se retrouveront les lecteurs du roman éponyme de Pierre Lemaitre (Prix Goncourt 2013) et les autres. Tandis que les premiers ne manqueront pas de mesurer tout ce que le mot adaptation recouvre - oui, le film prend des libertés, adoubées par Pierre Lemaître - les seconds découvriront l'accablante modernité des thèmes brassés dans ce récit post Grande Guerre, à savoir comment la cupidité des puissants contraint les petits à la survie (l'arnaque aux monuments aux morts) et combien la puissance de l'art est fragile face à la barbarie, le tout dans une hypocrisie sociale de bon aloi. Grand film populaire assumé, Au revoir là-haut s'ouvre à un rythme effréné et fait montre de moyens à la hauteur de ses ambitions : depuis la boue des tranchées jusqu'au Paris fourmillant des années 20, la mécanique du récit l'emporte, à travers une reconstitution historique confondante et des mouvements de grue propres aux fresques cinématographiques d'envergure. Au-delà des effets spéciaux et de la photographie très soignés, la beauté picturale du film tient aussi à ces masques créés par l'un des deux personnages principaux du film, Edouard Péricourt, artiste surdoué et gueule cassée. Le comédien Nahuel Perez Biscayart (révélé au grand public dans 120 Battements par minutes) lui offre sa gestuelle commedia dell'arte, tandis que Cécile Kretschmar, maquilleuse et accessoiriste de théâtre, lui offre le supplément d'âme de ses masques. Dadaïsme, surréalisme, cubisme... Le foisonnement artistique du début du XXe insuffle au film une poésie qui fait mouche. Si certaines résolutions scénaristiques finales empêchent un peu cette poésie de perdurer, la vision de Au revoir là-haut est par moments grisante et vaut franchement le détour. ⎥ NICOLAS MILESI





Consulter
Les horaires La gazette
Rendez-vous
Les cartes Passe gazette et 36 chandelles
10 places pour 50€ ou 36 places pour 156,60€
Valables 2 ans - non nominatives - rechargeables
> Les bonnes formules

Les 29 et 30 septembre
Profitez de votre séance de cinéma
Dès 3 ans
> Service garde d’enfants

Samedi 22 septembre à 16h
LA CHASSE À L'OURS
suivi d’une activité "Réalisation d’un herbier attrape-soleil"
> SÉANCE ANIMÉE

Lundi 24 septembre
LES ÂMES MORTES
Rencontre avec Wang Bing, réalisateur
> UNIPOP HISTOIRE #03/36

Mercredi 26 septembre à 14h
Dilili à Paris
avec Jean-Claude Charles, premier assistant réalisateur du film
> LA P’TITE UNIPOP #1/10

Jeudi 27 septembre
Carlos + Un homme d’honneur
Rencontre avec Dan Franck, écrivain et scénariste
> UNIPOP ARTS, LITTÉRATURE ET CINÉMA #3/33

Lundi 1er octobre
UN PEUPLE ET SON ROI
1789-1799 La question du pouvoir exécutif dans la révolution française
> UNIPOP HISTOIRE #04/36

Mercredi 3 octobre à 20h30
LE TEMPS DES FORÊTS
Débat animé par Jacques Hazera, expert forestier
> Séance-débat