Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache

FAUTE D’AMOUR

Réserver votre film en ligne
FAUTE D'AMOUR
de Andrey Zvyagintsev
GENRE : DrameRussie, France, Belgique, Allemagne · 2017 · 2h08 · Vostf
Avec : Maryana Spivak, Alexey Rozin, Matvey Novikov

Boris et Genia sont en train de divorcer. Ils se disputent sans cesse et enchaînent les visites de leur appartement en vue de le vendre. Ils préparent déjà leur avenir respectif : Boris est en couple avec une jeune femme enceinte et Genia fréquente un homme aisé qui semble prêt à l’épouser... Aucun des deux ne semble avoir d'intérêt pour Aliocha, leur fils de 12 ans. Jusqu'à ce qu'il disparaisse.

Les milliers de spectateurs de Cannes sont unanimes sur un point : la scène qui les a le plus bouleversés au dernier festival est un plan de quelques secondes au début de Faute d’amour, qui montre un garçon écoutant, à leur insu, ses parents se disputer. Comme la vie en société, la vie au cinéma fourmille de conventions acceptées tacitement par tous : professionnels et spectateurs. Parmi les conventions que l’on ne brise pas facilement : les parents aiment leur enfant et si un enfant souffre, il y a forcément une résolution à cette souffrance. Andreï Zviaguintsev non seulement casse ces deux tabous mais il en fait le sujet de son film. Avec une maîtrise et une rigueur implacables, il dresse un réquisitoire contre une société moderne individualiste, égoïste, matérialiste, obsédée par les outils numériques, constat aggravé en Russie par les défaillances des services publics, le retour à un ordre moral conservateur y compris dans l’entreprise. Dans cette société où surnagent des réseaux associatifs de solidarité qui tentent de colmater les brèches, les enfants, faibles par définition, peuvent être des victimes toutes désignées. À défaut d’atteindre une grande notoriété, Andrei Zviaguintsev, en seulement cinq titres (Elena, Léviathan, Le Bannissement, Le Retour), s’impose déjà comme un maître du cinéma humaniste. Il se double ici d’un lanceur d’alerte sociétal dont la lucidité égale l’art de montrer. Indispensable. ⎥ François Aymé


Mercredi 20 septembre : 16h - 18h30 - 20h30
Jeudi 21 septembre : 16h - 18h - 20h30
Vendredi 22 septembre : 14h - 18h30 - 20h50
Samedi 23 septembre : 16h - 18h30 - 20h30
Dimanche 24 septembre : 16h - 18h - 20h30
Lundi 25 septembre : 16h - 20h30
Mardi 26 septembre : 16h - 18h30 - 20h30

Mercredi 27 septembre : 16h - 18h30
Jeudi 28 septembre : 16h - 20h30
Vendredi 29 septembre : 14h - 16h15 - 20h40
Samedi 30 septembre : 16h - 18h20 - 20h30
Dimanche 1er octobre : 16h - 18h30
Lundi 2 octobre : 16h - 18h30
Mardi 3 octobre : 16h - 18h20 - 20h30



Consulter
Les horaires La gazette
Rendez-vous
Les cartes Passe gazette et 36 chandelles
10 places pour 50€ ou 36 places pour 156,60€
Valables 2 ans - non nominatives - rechargeables
> Les bonnes formules

De septembre 2017 à juin 2018
Un mercredi après-midi par mois
Une p’tite leçon de cinéma + Un film + Un goûter
> P’TITE UNIVERSITE POPULAIRE DU CINEMA #6

Du 19 au 25 février 2018
Festival de Cinéma Jeune Public
Thème « La tête dans les étoiles »
> LES TOILES FILANTES #14

MERCREDI 20 SEPTEMBRE à 16h
Le Vent dans les roseaux
suivi d’une activité « création d’un instrument de musique »
> SÉANCE ANIMÉE

Jeudi 21 septembre
OSS 117, Rio ne répond plus + The Artist + Le Redoutable
RENCONTRE avec MICHEL HAZANAVICIUS
> UNIPOP CINÉMA #2/35

Dimanche 24 septembre
projection de courts métrages réalisés en 48h
+ Ciné-concert sur la place de la Ve République
> FESTIVAL CAMPULSATION

Lundi 25 septembre
LUTHER + PROTESTANTS DE FRANCE
Suivi d'un cours par Michel Bertrand
> UNIPOP HISTOIRE #3/35