Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache Instagram Cinéma Jean Eustache

HEUREUX COMME LAZZARO

Réserver votre film en ligne
HEUREUX COMME LAZZARO
de Alice Rohrwacher
GENRE : DrameItalie · 2018 · 2h07 · Vostf
Avec : Adriano Tardiolo, Alba Rohrwacher, Nicoletta Braschi

Lazzaro, un jeune paysan d’une bonté exceptionnelle vit à l’Inviolata, un hameau resté à l’écart du monde sur lequel règne la marquise Alfonsina de Luna. La vie des paysans est inchangée depuis toujours, ils sont exploités, et à leur tour, ils abusent de la bonté de Lazzaro. Un été, il se lie d’amitié avec Tancredi, le fils de la marquise. Une amitié si précieuse qu’elle lui fera traverser le temps et mènera Lazzaro au monde moderne.

Depuis Corpo Celeste (2011), Alice Rohrwacher (Les Merveilles, 2014) signe un cinéma singulier, préoccupé par le religieux. Tourné en Super 16 (« ce support préserve le mystère »), Heureux comme Lazzaro use d’une narration minimaliste dont la magie opère lentement, au rythme lancinant d’un prénom (« – Lazzaro ! » scandé à intervalles réguliers), laissant infuser la sensation que le discret jeune homme à la bonté infinie occupe une place centrale dans cette histoire en forme de conte mystique. Nullement hagiographique au sens traditionnel du terme (Lazzaro n’est pas le héros conscient d’un récit émaillé de merveilleux), cette œuvre est plus foisonnante qu’il n’y paraît, issue d’un creuset où fusionnerait Les Onze Fioretti de François d’Assise de Rosselini avec le cinéma d’Ermanno Olmi et de Pasolini. Le film narre l’odyssée collective des paysans abusés par la cynique marquise de Luna qui les a maintenus dans un servage anachronique. Au récit de cette « migration domestique » vers la grande ville, tout autant pourvoyeuse d’exploitation – simplement moins surannée qu’à L’Inviolata –, la cinéaste italienne mêle la dénonciation de la religion catholique, du maintien dans l’ignorance dont elle use, comme dévoyée par rapport à une religion archaïque certainement plus révolutionnaire. Le film multiplie les séquences marquantes (et inattendues !) comme celle de ces paysans apeurés devant le gué d’une rivière, évoquant d’autres migrants aujourd’hui confrontés à des frontières objectivement plus dangereuses. Véritable phare braqué sur notre modernité, Heureux comme Lazzaro est un film en état de grâce parcouru de beaux instants de poésie qui en disent long sur le sort que notre monde réserve à la bonté. On ne sait pas ce que pense Lazzaro – qui le sait ? – mais on quitte cette histoire avec la conviction de son existence, noble, mystérieuse et irremplaçable. Comme le cinéma d’Alice Rohrwacher. ⎥ Nicolas Milesi


Mercredi 14 novembre : 14h - 18h40 - 20h30
Jeudi 15 novembre : 16h20 - 20h40
Vendredi 16 novembre : 16h20 - 20h50
Samedi 17 novembre : 14h - 18h40 - 20h50
Dimanche 18 novembre : 14h - 18h40 - 20h30
Lundi 19 novembre :
Mardi 20 novembre :



Consulter
Les horaires La gazette
Rendez-vous
Les cartes Passe gazette et 36 chandelles
10 places pour 50€ ou 36 places pour 156,60€
Valables 2 ans - non nominatives - rechargeables
> Les bonnes formules

Du 19 au 26 novembre
Plus de 100 films, débats, rencontres
1918-1939 La drôle de paix
> FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM D’HISTOIRE #29