Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache

LE TERRITOIRE DES MORTS

Réserver votre film en ligne
LE TERRITOIRE DES MORTS
de George A. Romero
GENRE : HORREUR - ZOMBIESUSA · 1006 · 1H33 · Vostf
Avec : Devon Bostick, Simon Baker, Asia Argento

Dans un avenir pas si lointain, une poignée de survivants barricadés dans une ville bunker vit encore dans le souvenir de l'ancien monde... Des zombies, qui désormais pensent et communiquent, s'organisent pour prendre d'assaut la ville bunker. Kaufman, autoproclamé chef des vivants, engage un commando de mercenaires pour contrer les attaques de ces morts-vivants d'un genre nouveau...

Ils reviennent et ne sont toujours pas contents. Qui ça ? Les morts vivants de George Romero. Une génération les sépare de la fournée précédente, celle de Day of the dead (Le Jour des morts vivants, 1985), pas le plus réussi de la série que débuta la désormais historique Nuit des morts vivants. On était alors en 1968 et, du côté de Pittsburgh, se jouait une sorte de révolution en noir et blanc granuleux : ces zombies qui « marchent parmi nous », selon l'expression consacrée, gagnaient une crédibilité nouvelle, tout en retrouvant un peu de la poésie des monstres expressionnistes du muet. Infraterrestres à la tête lourde, à la démarche gauche, à la dentition négligée, ils sortent encore une fois des tombes et envahissent le futur proche comme un vieux remords, un rebut mal digéré. Pires que les réprouvés zonant autour de la cité suave et hyperprotégée, une tour aux allures d'Empire State Building, ils sont la lie de l'humanité, sa pire menace et peut-être son seul salut. Le sentiment paradoxal qu'on éprouve à l'égard de ces horribles créatures est pour beaucoup dans la tension qui anime Land of the dead. Leur violence indistincte et vorace est logiquement passible de mitraillages en règle. En même temps, ils sont les seuls vrais rebelles à la société de consommation re- pliée sur soi qui tient désormais l'humain en laisse. Ils ont donc notre sympathie. La simplicité du scénario n'est qu'une façade. Un mercenaire, pour se venger de Kaufman, surpuissant patron de la cité, braque des missiles sur la tour d'argent qui domine un no man's land apocalyptique. Une équipe de « justes » est chargée de l'annihiler, tandis que s'avance l'armée des zombies... Si Romero déroule cette mécanique avec une lenteur pouvant passer pour obsolète, c'est bien sûr en respect des canons de la série B. C'est aussi pour que puissent se lire, non à côté ni « sous » l'action mais dans l'action, les états de conscience de héros ordinaires. Riley, le chef des justes, adéquatement joué par un acteur sans relief (l'Australien Simon Baker), et sa clique bancale, où l'on se réjouit de retrouver Asia Argento en fille de choc, ne peuvent évidemment servir la cause de l'infâme Kaufman - Dennis Hopper fait ici culminer son habileté à jouer les superméchants, rodée dans mille nanars. A eux la mission (non commandée, celle-là) de discerner dans la déferlante des zombies, fabriqués après tout de chair humaine, ce qui pourrait ouvrir les yeux des mortels quant à leur propre monde. Pour les amateurs de pamphlet anti-Bush, il est cité ici verbatim : « On ne négocie pas avec les terroristes. » Mais Land of the dead s'inscrit, plus largement, dans la catégorie non officielle des films post-11 Septembre. A ce titre, il fait mieux que supporter la comparaison avec La Guerre des mondes, de Spielberg, autre apocalypse américaine. Romero use de moyens plus modestes, pour un résultat non moins effrayant. Produit artisanal recyclé et fin (?) de série, ce film redonne vie et force à un genre que son auteur a contribué à créer, mais qu'on pouvait croire six pieds sous terre. François Gorin (TÉLÉRAMA)


Mercredi 14 juin :
Jeudi 15 juin : 20h30 (Unipop cinéma)
Vendredi 16 juin :
Samedi 17 juin :
Dimanche 18 juin :
Lundi 19 juin :
Mardi 20 juin :



Consulter
Les horaires La gazette
Rendez-vous
Les cartes Passe gazette et 36 chandelles
10 places pour 50€ ou 36 places pour 156,60€
Valables 2 ans - non nominatives - rechargeables
> Les bonnes formules

Du 19 au 25 février 2018
Festival de Cinéma Jeune Public
Thème « La tête dans les étoiles »
> LES TOILES FILANTES #14

Jeudi 1er mars
VOYAGE DANS LA MÉMOIRE + LORSQUE LE QASSIOUN EST FATIGUÉ
Rencontre avec la cinéaste et poétesse Hala Mohammad
> UNIPOP ARTS, LITTÉRATURE ET CINÉMA #21/34

Jeudi 8 mars
La passeuse des Aubrais + Ellis Island
Rencontre avec le cinéaste Michaël Prazan
> RENCONTRE AVEC LE CINÉASTE MICHAËL PRAZAN

Lundi 26 février
Anna et les loups + Les Ombres de la mémoire
Cours par Soizic Escurignan
> UNIPOP HISTOIRE #23

Du 19 au 25 février
Festival de cinéma jeune public
Plus de 20 films, animations, compétition
> Les Toiles Filantes 2018

Jeudi 22 février à partir de 16h45
Les Amants de l'aventure + Les Chasses du Comte Zaroff
Rencontre avec Michel Le Bris, écrivain
> UNIPOP ARTS, LITTÉRATURE & CINÉMA

Mardi 27 février à 20h30
LA CHAMBRE BLEUE
Projections-rencontres avec les réalisateurs et pot-dégustation.
> CINÉRÉSEAUX #52

Mardi 6 mars à 20h
SA MAJESTÉ DES MOUCHES
Suivi d'un débat avec le CEREDA
> SÉANCE-DÉBAT

Lundi 5 mars
COLONEL REDL
Cours par Marc Agostino
> UNIPOP HISTOIRE #24/35

Mercredi 7 mars à 14h
Mary et la fleur de la sorcière
précédé de la présentation d’une œuvre par l’artothèque de Pessac
> SÉANCE ART’O CINÉ