Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache
les fantomes

LES FANTÔMES D’ISMAËL

Réserver votre film en ligne
LES FANTÔMES D’ISMAËL
de Arnaud Desplechin
GENRE : Ce film est présenté en ouverture hors compétition au Festival de Cannes 2017.France · 2017 · 1h50 · VF
Avec : Mathieu Amalric, Marion Cotillard, Charlotte Gainsbourg

À la veille du tournage de son nouveau film, la vie d’un cinéaste est chamboulée par la réapparition d’un amour disparu…

« Les fantômes d’Arnaud (Desplechin) sont les témoins redoutables d’un état antérieur du monde. Ils ont connu les vivants dans leur version la plus belle, la plus pure. Inchangés, il viennent tout déranger et apportent avec eux un tourbillon de regrets et de remords. Dans l’improbable apprivoisement entre Sylvia et Carlotta, la cruauté et la violence ne tardent pas à s’installer. Dans les explications entre Ismaël et Carlotta, il y a des larmes, du sang, des blessures à vif. Ces échanges paroxystiques, magnifiques, où s’énonce la vérité des existences, rappellent Ingmar Bergman, comme certains monologues face caméra. Mais la dimension spectrale de ce cinéma comprend aussi, de plus en plus, de fines réminiscences des films de Desplechin lui-même. Quand Carlotta se met à nu, littéralement, devant Ismaël, revient l’image de Marion Cotillard, alors débutante, de Comment je me suis disputé... En quelque sorte, un souvenir de la jeunesse du héros, que jouait, déjà, Mathieu Amalric. » ⎥ Télérama





Consulter
Les horaires La gazette
Rendez-vous
Les cartes Passe gazette et 36 chandelles
10 places pour 50€ ou 36 places pour 156,60€
Valables 2 ans - non nominatives - rechargeables
> Les bonnes formules

Mardi 8 août à 19h10
Un film à découvrir en avant-première
Avec un pot sympathique après le film
> AVANT-PREMIÈRE SURPRISE

LES 23, 24 ET 25 JUILLET
CARS 3
Sortie nationale le 2 août
> AVANT-PREMIÈRE

De septembre 2017 à juin 2018
Un mercredi après-midi par mois
Une p’tite leçon de cinéma + Un film + Un goûter
> P’TITE UNIVERSITE POPULAIRE DU CINEMA #6