Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache

THE SQUARE

Réserver votre film en ligne
THE SQUARE
de Ruben Östlund
GENRE : DrameSuède · 2017 · 2h25 · Vostf
Avec : Claes Bang, Elisabeth Moss, Dominic West, Terry Notary

Christian est un père divorcé qui aime consacrer du temps à ses deux enfants. Conservateur apprécié d’un musée d’art contemporain, il fait aussi partie de ces gens qui roulent en voiture électrique et soutiennent les grandes causes humanitaires. Il prépare sa prochaine exposition, intitulée « The Square », autour d’une installation incitant les visiteurs à l’altruisme et leur rappelant leur devoir à l’égard de leurs prochains. Mais il est parfois difficile de vivre en accord avec ses valeurs : quand Christian se fait voler son téléphone portable, sa réaction ne l’honore guère… Au même moment, l’agence de communication du musée lance une campagne surprenante pour The Square : l’accueil est totalement inattendu et plonge Christian dans une crise existentielle.

« Ruben Östlund (Happy Sweden, Snow Therapy) a le mérite d’être allé bien au-delà des clichés ironiques qui entourent l’art conceptuel ou les ready-made, d’avoir fait de cette comédie amère, dont le héros est le conservateur d’un musée de Stockholm, une critique toujours astucieuse et parfois inspirée de la vie publique et privée dans les socié- tés riches et malheureuses. Et à voir The Square, on ne fait guère plus prospère ni plus déprimé que la Suède. [...] Ruben Östlund lance son malheureux personnage sur des chemins qui se transforment en détours imprévus : amant lamentable, père sans autorité, ces échecs succes- sifs se propagent à sa vie professionnelle qui vire elle aussi au désastre. À chaque fois, le cinéaste étire les scènes afin de porter la gêne universelle, celle des personnages à l’écran, celle des spectateurs dans leurs fauteuils – à son paroxysme. La mise en scène, faite de compositions très rigoureuses, d’un maintien hors champ d’une quantité impressionnante d’informations, accentue encore le malaise. Seul l’humour, utili- sé avec parcimonie et efficacité, vient soulager cette tension perma- nente.» ⎥ LE MONDE


Mercredi 18 octobre : 14h - 17h30 - 20h20
Jeudi 19 octobre : 14h - 18h10 - 20h20
Vendredi 20 octobre : 14h30 - 17h30 - 20h20
Samedi 21 octobre : 14h - 18h - 20h45
Dimanche 22 octobre : 14h30 - 17h30 - 20h30
Lundi 23 octobre : 15h15 - 18h - 20h45
Mardi 24 octobre : 15h15 - 18h - 20h45

Mercredi 25 octobre : 15h15 - 18h - 20h45
Jeudi 26 octobre : 15h15 - 18h - 20h45
Vendredi 27 octobre : 15h15 - 18h - 20h45
Samedi 28 octobre : 15h15 - 18h - 20h45
Dimanche 29 octobre : 15h15 - 18h - 20h45
Lundi 30 octobre : 15h15 - 18h - 20h45
Mardi 31 octobre : 15h15 - 18h - 20h45



Consulter
Les horaires La gazette
Rendez-vous
Les cartes Passe gazette et 36 chandelles
10 places pour 50€ ou 36 places pour 156,60€
Valables 2 ans - non nominatives - rechargeables
> Les bonnes formules

De septembre 2017 à juin 2018
Un mercredi après-midi par mois
Une p’tite leçon de cinéma + Un film + Un goûter
> P’TITE UNIVERSITE POPULAIRE DU CINEMA #6

Du 19 au 25 février 2018
Festival de Cinéma Jeune Public
Thème « La tête dans les étoiles »
> LES TOILES FILANTES #14

Mercredi 25 octobre à 16h
Des trésors plein ma poche
Précédé d'un conte et suivi d'un goûter
> CINÉ, GOUTEZ !

Lundi 30 octobre
AU REVOIR LÀ-HAUT
Suivi d'un cours par Claire Maingon
> Unipop Histoire #6

Jeudi 19 octobre
Porco Rosso + Le Voyage de Chihiro
Cours par Xavier Kawa-Topor
> UNIPOP ARTS, LITTÉRATURE & CINÉMA #6

Lundi 23 octobre à 14h15
Zombillénium
en présence d’Arthur de Pins, co-réalisateur du film
> SÉANCE RENCONTRE

Jeudi 26 octobre
Holiday + La Folle ingénue
RENCONTRE AVEC FLOC'H
> UNIPOP ARTS, LITTÉRATURE & CINÉMA #7

Mardi 31 octobre
LABAN ET LABOLINA ou ZOMBILLÉNIUM
Une place offerte pour les enfants déguisés
> SÉANCE HALLOWEEN

Mardi 31 octobre
MADA UNDERGROUND
suivi d’une rencontre avec le groupe The Dizzy Brains
> SÉANCE VIBRATIONS URBAINES

Mardi 31 octobre à 20h
MARVIN OU LA BELLE ÉDUCATION
Rencontre avec Anne Fontaine
> AVANT-PREMIÈRE AVEC LA RÉALISATRICE