Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache Instagram Cinéma Jean Eustache

UNIPOP CINÉMA #29/33

16h|INDIA SONG

`DE MARGUERITE DURAS FRANCE · 1974 · 1H54 · AVEC DELPHINE SEYRIG, MICHAEL LONSDALE…

Une réception à l’ambassade de France à Calcutta en 1938. Concert de voix pour une chorégraphie spectrale : le vice-consul de Lahore crie son amour à Anne-Marie Stretter… Hors compétition à Cannes et Grand prix de l’académie du cinéma en 1975, trois César en 1976, la révolution cinématographique de Marguerite Duras, avec son 5e film.

 

18h30|LE CINÉMA SELON MARGUERITE DURAS, par Maurice Darmon, professeur de philosophie, romancier, traducteur, directeur de 202 éditons.

 

L’INTERVENANT : Professeur de philosophie, ro- mancier, traducteur, directeur de la revue Le che- val de Troie (1990-1996) et de 202 éditions depuis 2014, Maurice Darmon questionne la cohérence d’ensemble d’auteurs singuliers : Jean-Luc Go- dard, John Cassavetes, Frederick Wiseman et Marguerite Duras.

LE COURS : De 1966 à 1982, Marguerite Duras se consacre à la réalisation de 19 films. Détruire dit- elle, Jaune le soleil et Nathalie Granger sont mar- qués par les événements de Paris et de Prague en 1968, l’évolution du communisme mondial et le mouvement des femmes. À partir de 1974, elle tisse sa légende indienne autour des figures issues du Vice-consul et du Ravissement de Lol V. Stein. En 1976, la métaphore montre sa vérité par Son nom de Venise dans Calcutta désert, douloureuse prise de conscience du récent passé européen et l’extermination des juifs d’Europe, qui culmine en 1979 avec Césarée et le diptyque Aurélia Steiner. Ses trois derniers films entre 1980 et 1982 seront dominés par un apparent retour aux films privés, et son tumultueux amour avec Yann Andréa. Ses révolutions formelles marquent le cinéma à l’égal d’Ingmar Bergman, Michelangelo Antonioni, Da- nièle Huillet et Jean-Marie Straub ou Godard.

 

20h30 | UNE AUSSI LONGUE ABSENCE DE HENRI COLPI · FRA/IT · 1960 · 1H34 · AVEC ALIDA VALLI, GEORGE WILSON… Dans une ville ouvrière déserte, un clochard passe devant le café de Thérèse Langlois. Elle croit reconnaître son mari, déporté et torturé par les Allemands en 1944… Prix Louis-Delluc 1960 et Palme d’or à Cannes 1961. Le scénario de Marguerite Duras est fondé sur un fait divers. 2 grands acteurs de théâtre, une utilisation exemplaire du noir et blanc, du Cinémascope et de la musique.

Rendez-vous
Les cartes Passe gazette et 36 chandelles
10 places pour 50€ ou 36 places pour 156,60€
Valables 2 ans - non nominatives - rechargeables
> Les bonnes formules

Mardi 31 juillet à 19h
Un film à découvrir en avant-première
Séance suivie d'un pot sympathique
> Avant-première surprise

Vendredi 20 juillet à 14h
BORIS GODOUNOV
en différé de l’opéra Bastille
> OPÉRA

Mercredi 29 et jeudi 30 août
2 jours pour décrypter les séries
Cours par Carole Desbarats
> UNIPOP D’ÉTÉ

Lundi 13 août à 15h
CAPITAINE MORTEN ET LA REINE DES ARAIGNÉES
Dès 6 ans
> AVANT-PREMIÈRE

Vendredi 17 août à 15h10
Le Rat Scélérat
Dès 3 ans
> AVANT-PREMIÈRE

Lundi 27 août à 15h
REINE D'UN ÉTÉ
Dès 8 ans
> AVANT-PREMIÈRE