Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache Instagram Cinéma Jean Eustache

CINÉ-CLUB

À voix haute – La force de la parole

De Stéphane De Freitas, Ladj Ly • France • 2017 • 1h39

 

Chaque année à l’Université de Saint-Denis se déroule le concours Eloquentia, qui vise à élire « le meilleur orateur du 93 ». Des étudiants de cette université issus de tout cursus, décident d’y participer et s’y préparent grâce à des professionnels (avocats, slameurs, metteurs en scène…) qui leur enseignent le difficile exercice de la prise de parole en public. Au fil des semaines, ils vont apprendre les ressorts subtils de la rhétorique et vont s’affirmer, se révéler aux autres, et surtout à eux-mêmes.

 

Parmi la trentaine d’étudiants qui tentent le concours Eloquentia cette année-là, Elhadj, Leïla, Eddy et Souleïla. Quatre jeunes d’horizons très différents mais avec une envie commune : faire entendre leur voix. Loin de tout angélisme, le réalisateur Stéphane de Freitas leur donne une occasion unique de réaliser ce rêve et signe dans le même temps un film à l’énergie revigorante. Alternant les moments de formation avec des séquences plus intimistes, À voix haute fait la démonstration que la jeunesse — et en particulier celle, souvent ostracisée, des banlieues — a de l’avenir devant elle et que ces jeunes ont envie de prendre part à la construction d’un vivre ensemble à inventer. La force du documentaire de Stéphane de Freitas tient aussi à ce qu’il est directement inspiré par sa propre histoire : élevé dans une ville difficile de Seine Saint-Denis dans une famille d’origine portugaise, il a brusquement changé de vie lorsque il est devenu basketteur professionnel dans un club des « beaux quartiers », à l’adolescence. Catapulté dans un milieu social radicalement opposé au sien, Stéphane de Freitas a vécu l’isolement et la marginalisation de celui qui ne maîtrise pas les codes du langage… Cette expérience l’a amené à revenir sur les bancs de la faculté pour y apprendre le droit, puis à créer, quelques années plus tard en 2012, La Coopérative Indigo qui organise notamment le concours Eloquentia. Le hasard fit que le premier jour de tournage du film ait lieu le 7 janvier 2015, jour de l’attentat contre Charlie Hebdo… Deux ans et quelques mois après ces événements tragiques, et alors que les joutes oratoires des candidats à l’élection présidentielle témoignent d’une capacité d’écoute toute relative, À voix haute ouvre une autre voie, lumineuse et pleine d’espoir. ⎥Anne-Claire Gascoin

 

Projection suivie d’un échange dans le hall du cinéma.

Rendez-vous


Le pass sanitaire doit être présenté à l'entrée du cinéma, merci !
> PRÉSENTATION DU PASS SANITAIRE OBLIGATOIRE

À partir de 11 ans
Merci de votre compréhension

> Port du masque obligatoire

Lundi 29 novembre
Nuremberg, des images pour l’histoire
Cours par Jean-Christophe Klotz
> UNIPOP HISTOIRE #9/34

Mardi 30 novembre à 19h15
Le Rouge et le noir
en différé du Palais Garnier
> BALLET EN DIFFÉRÉ

Mercredi 1er décembre
Jason et les Argonautes
Cours par Philippe Quaillet
> LA P’TITE UNIPOP #9/30

Mercredi 1er décembre
En attendant la neige
suivi d’une activité : décors à la manière du refuge de l’écureuil
> SÉANCE ANIMÉE

Jeudi 2 décembre
New York - Miami + To be or not to be
Entretien avec Vincent Duluc
> UNIPOP ARTS, LITTÉRATURE ET CINÉMA #10/34

Vendredi 3 décembre à 19h30
120 Battements par minute
suivi d’une discussion avec Clara Bertrand
> SÉANCE-DISCUSSION

Samedi 4 décembre à 14h
ncanto, la fantastique famille Madrigal
Séance adaptée aux personnes en situation de handicap
> CINÉ’MA DIFFÉRENCE

Samedi 4 décembre à 16h
Maman pleut des cordes
suivi d’un goûter avec Biocoop Pessac
> CINÉGOÛTER

Lundi 6 décembre à 16h15
Amin + Une histoire d’amour et de désir
La nouvelle histoire des migrations par Pap Ndiaye
> UNIPOP HISTOIRE #10/34