Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache Instagram Cinéma Jean Eustache

AU NOM DE LA TERRE

Réserver votre film en ligne
AU NOM DE LA TERRE
de Edouard Bergeon
GENRE : DrameFrance · 2019 · 1h40 · VF
Avec : Guillaume Canet, Veerle Baetens, Anthony Bajon

Pierre a 25 ans quand il rentre du Wyoming pour retrouver Claire sa fiancée et reprendre la ferme familiale. Vingt ans plus tard, l'exploitation s’est agrandie, la famille aussi. C’est le temps des jours heureux, du moins au début… Les dettes s’accumulent et Pierre s’épuise au travail. Malgré l’amour de sa femme et ses enfants, il sombre peu à peu… Construit comme une saga familiale, et d’après la propre histoire du réalisateur, le film porte un regard humain sur l’évolution du monde agricole de ces 40 dernières années.

Au nom de la terre a été écrit et tourné avec les tripes. Alors forcément, l’aspect viscéral de ce récit familial autobiographique qui enjambe trois générations, nous touche au cœur. Bien sûr, on connaît, de manière vaguement superficielle, l’histoire de l’agriculture contemporaine : les effets pervers de la production intensive sur les conditions de vie des ani- maux, l’assèchement et l’empoisonnement des sols, l’abaissement de la qualité des produits, les spirales d’endettement. On connaît tout cela, mais ici, ce vigoureux propos de dénonciation d’un modèle où le profit s’affranchit de toute autre considération, est incarné par une famille au quotidien. Et cela change beaucoup de choses sur notre perception. Le réalisateur Édouard Bergeon, qui conte donc l’histoire de son propre père, a eu l’ambition de toucher un large public sans pour autant sacrifier à l’authenticité et à la sincérité du propos. Pari tenu. Il nous livre une fic- tion crédible, attachante, documentée, loin des clichés ou des raccour- cis. Pour ce faire, il s’est appuyé sur une solide équipe : à la production, Christophe Rossignon (Une Hirondelle a fait le printemps, En guerre, Dilili à Paris), à l’écriture Emmanuel Courcol (Welcome, Cessez-le-feu) et au casting un Guillaume Canet inattendu mais qui trouve là l’un de ses rôles les plus forts. Les autres personnages sont très bien distribués : de Veerle Baetens (Alabama Monroe) à Rufus en passant par Anthony Bajon (La Prière, et ce mois-ci dans Tu mérites un amour). Après Pe- tit Paysan, le cinéma français confirme sa capacité à représenter avec justesse le monde paysan. ⎥ François Aymé


Mercredi 25 septembre : 14h - 17h - 19h - 21h
Jeudi 26 septembre : 16h40 - 18h40 - 20h45
Vendredi 27 septembre : 14h45 - 17h - 19h - 21h
Samedi 28 septembre : 14h30 - 17h - 19h - 21h
Dimanche 29 septembre : 14h30 - 16h30 - 18h40
Lundi 30 septembre : 16h15 - 20h40
Mardi 1er octobre : 12h15 - 17h - 21h10

Mercredi 2 octobre : 14h - 17h - 19h - 21h
Jeudi 3 octobre : 17h - 21h10
Vendredi 4 octobre : 14h30 - 17h - 19h - 21h
Samedi 5 octobre : 14h - 16h40 - 18h50 - 21h
Dimanche 6 octobre : 16h15 - 18h20 - 20h30
Lundi 7 octobre : 18h40 - 20h45
Mardi 8 octobre : 12h15 - 16h - 20h40

Mercredi 9 octobre : 17h - 21h
Jeudi 10 octobre : 18h30
Vendredi 11 octobre : 14h - 21h
Samedi 12 octobre : 14h - 16h10 - 21h
Dimanche 13 octobre : 16h20 - 20h
Lundi 14 octobre : 18h30
Mardi 15 octobre : 12h15 - 16h30 - 21h

Mercredi 16 octobre : 18h45
Jeudi 17 octobre :
Vendredi 18 octobre :
Samedi 19 octobre : 18h40
Dimanche 20 octobre : 14h
Lundi 21 octobre : 21h
Mardi 22 octobre :



Consulter
Les horaires La gazette
Rendez-vous
Les cartes Passe gazette et 36 chandelles
10 places pour 52€ ou 36 places pour 162€
Valables 2 ans - non nominatives - rechargeables
> Les bonnes formules

Mardi 10 septembre à 19h
Un film à découvrir en avant-première
Avec un pot sympathique après le film
> AVANT-PREMIÈRE SURPRISE

Vendredi 20 septembre à 20h30
Que l'amour
Rencontre avec la réalisatrice Laetitia Mikles + concert
> SOIRÉE CINÉRÉSEAUX #62

Lundi 23 septembre
Un monde sans humains ?
Entretien avec Noël Mamère
> UNIPOP HISTOIRE #03/33

Mardi 24 septembre à 19h15
LA TRAVIATA
EN direct du Palais Garnier
> OPÉRA EN DIRECT