Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache Instagram Cinéma Jean Eustache

De Gaulle AD

Réserver votre film en ligne
De Gaulle
de Gabriel Le Bomin
GENRE : BiopicFrance · 2020 · 1h48 · VF
Avec : Lambert Wilson, Isabelle Carré, Olivier Gourmet

Paris, juin 1940. Le couple de Gaulle est confronté à l’effondrement militaire et politique de la France. Charles de Gaulle rejoint Londres pour tenter de poursuivre la lutte tandis que sa femme, se retrouve avec ses trois enfants sur la route de l’exode. Elle cherche à échapper à l’avancée allemande. Le destin saura les réunir au lendemain du 18 juin 1940.

Enfin. Enfin une œuvre ambitieuse de fiction consacrée à de Gaulle. On peut saluer le courage de Gabriel Le Bomin pour s’être attaqué à ce monument de l’Histoire de France. Un monument intimidant mais qui, au-delà des fameuses images d’archives, a besoin d’une incarnation. Le cinéaste est passionné d’Histoire, depuis le passionnant et remarquable Fragments d’Antonin, il a enchaîné notamment par de nombreux documentaires d’Histoire. Et c’est le premier point à souligner à propos de son De Gaulle : la rigueur historique, précise. Jour par jour. Car le choix du cinéaste a été, non pas de se lancer dans une vaste biographie, mais de se concentrer dans ces quelques semaines du printemps 1940, où le destin de la France a basculé. Tout l’enjeu du film de Gabriel Le Bomin est là : quelles peuvent être, à des moments clé de l’histoire, la vision, la lucidité, le caractère de quelques hommes de pouvoir sur qui reposent le destin de toute une nation. La réussite du film est dans ces scènes de tension entre de Gaulle, Pétain, Churchill… Le cinéaste rend bien compte de la manière dont l’analyse et la volonté de de Gaulle s’opposent au défaitisme. L’autre parti-pris du cinéaste est de donner une véritable place au de Gaulle intime, à son épouse Yvonne, à leur fille trisomique. Choix délicat mais réussi. Lambert Wilson propose une variation sobre et sensible du général, sans chercher à l’imiter mais à en garder l’esprit, entre hauteur de vue et détermination. Il faut saluer le film de Le Bomin pour son exigence historique et la part intime qu’il révèle. ⎥ François Aymé


Mercredi 29 juillet :
Jeudi 30 juillet :
Vendredi 31 juillet :
Samedi 1er août :
Dimanche 2 août :
Lundi 3 août :
Mardi 4 août : 17h15

Mercredi 5 août :
Jeudi 6 août :
Vendredi 7 août :
Samedi 8 août :
Dimanche 9 août : 15h30
Lundi 10 août :
Mardi 11 août :



Consulter
Les horaires La gazette
Rendez-vous

Cliquez sur le logo
En page d'accueil de notre site
> Découvrez la 6e salle virtuelle du Jean Eustache

31é Festival international du film d'histoire de Pessac
En raison de la crise sanitaire

> ANNULATION

à partir du vendredi 30 octobre
jusqu'à nouvel ordre
En attendant de vous retrouver...
> FERMETURE DU CINÉMA

Vendredi 27 novembre à 20:30
GREEN BOYS
avec la documentariste
> E-projection

Le 15 décembre
Plus d'infos très vite
À bientôt
> RÉOUVERTURE DES CINÉMAS