Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache Instagram Cinéma Jean Eustache

LA FEMME DE MON FRÈRE

Réserver votre film en ligne
LA FEMME DE MON FRÈRE
de Monia Chokri
GENRE : ComédieCanada · 2019 · 1h57 · VF
Avec : Anne-Elisabeth Bossé, Patrick Hivon, Sasson Gabai

Montréal. Sophia, jeune et brillante diplômée sans emploi, vit chez son frère Karim. Leur relation fusionnelle est mise à l’épreuve lorsque Karim, séducteur invétéré, tombe éperdument amoureux d’Eloïse, la gynécologue de Sophia…

Premier long-métrage réalisé par l’actrice Monia Chokri, La Femme de mon frère est une comédie québécoise comme seuls nos cousins de la Belle Province en ont le secret : déjantée, colorée et servie par des dialogues pleins de verve. (D’ailleurs, quelques projections-tests – dont la dernière avant-première surprise pessacaise – ont convaincu le distributeur de se résoudre à sous-titrer certaines séquences au langage fleuri). Toutes deux familières du cinéma de Xavier Dolan (Les Amours Imaginaires, Lawrence Anyways), Monia Chokri et sa comédienne Anne-Elisabeth Bossé s’attaquent à un scénario qui aurait pu le tenter : le portrait drôle et sensible d’une jeune femme dans ce qui s’apparente à un film d’amour sur la famille. Si l’épicentre de cette histoire est bien la fin de la relation exclusive entre une sœur et son frère (les scènes avec le duo de comédiens sont savoureuses), le film suscite néanmoins ses plus belles émotions dans des séquences de repas de famille qui parfois explosent littéralement, entre danses endiablées, fou rires entendus et disputes vociférées. Que la caméra soit portée ou que les cadrages soient stylisés par des décors graphiques, que le montage paraisse hoqueter en plan sur plan (procédé du jump cut) ou qu’il rythme un intermède musical pop, c’est toujours le chaos qui règne dans la vie de Sophia, surdiplômée et sans emploi, qui envahi l’écran (et le mixage !) dans une liberté de ton revendiquée – entre Jean-Luc Godard et Bridget Jones. Pareille variété de registres pourra laisser KO, avant que le film ne ménage finalement une indolente séquence, certes aquatique, mais propre à reposer en terre réaliste les spectateurs étourdis par sa remuante et attendrissante fiction. — ⎥ Nicolas Milesi





Consulter
Les horaires La gazette
Rendez-vous
Les cartes Passe gazette et 36 chandelles
10 places pour 52€ ou 36 places pour 162€
Valables 2 ans - non nominatives - rechargeables
> Les bonnes formules

Les Mercredi 28 et jeudi 29 août
2 films plus cours
Par Nicolas Patin, docteur en histoire
> UNIPOP D’ÉTÉ

Mardi 27 août à 19h15
AU NOM DE LA TERRE
En présence de Guillaume Canet
> SÉANCE SPÉCIALE