Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache Instagram Cinéma Jean Eustache

LE JEUNE AHMED

Réserver votre film en ligne
LE JEUNE AHMED
de Luc Dardenne, Jean-Pierre Dardenne
GENRE : DrameFrance, Belgique · 2019 · 1h24 · VF
Avec : Idir Ben Addi, Olivier Bonnaud, Myriem Akheddiou

En Belgique, aujourd’hui, le destin du Jeune Ahmed, 13 ans, pris entre les idéaux de pureté de son imam et les appels de la vie.

Disons le d’emblée : les frères Dardenne nous reviennent en grande forme. Il y a deux ans, La Fille inconnue nous avait un peu déçus. On les retrouve avec ce qui fait leur signature et toute la valeur humaniste de leur cinéma : un sujet fort, un scénario au cordeau, une interprétation qui a la force de l’évidence et de la simplicité. Et justement, c’est bien là leur secret : représenter simplement des situations, des comportements complexes, voire incompréhensibles. Et pour cela, ils n’ont pas besoin d’un casting trois étoiles. Au contraire. Comme dans La Promesse ou Le Gamin au vélo, les frères Dardenne excellent à dépeindre les décalages entre les perceptions des adultes et celles des enfants ou adolescents. Ici, donc, le récit est filmé à hauteur de pré-adolescent. Les auteurs placent ainsi le spectateur dans une position ambivalente qui fait toute la tension permanente du film : par la narration, on se sent proche du jeune Ahmed, par son comportement dangereux et imprévisible, on a envie de le juger. Et l’on cherche à comprendre, à espérer. Mais au fond de nous même, nous savons bien que nous ne sommes pas dans une production hollywoodienne ou dans une fiction télé, et donc, que le scénario ne va pas forcément nous amener là où l’on s’y attend. Les réalisateurs belges radiographient la manipulation idéologique des esprits, la puissance sournoise des influences, cette forme de prise de pouvoir intellectuelle sur les plus vulnérables. Dans le même temps, ils filment les bonnes volontés, celles de l’école, de la famille, des lieux de réinsertion, autant de personnes sidérées par le caractère juvénile de l’endoctrinement. Et c’est bien là le propre des grands auteurs : porter un regard clair, renouvelé, précis sur un sujet que l’on croit connaître. ⎥ François Aymé


Mercredi 12 juin : 18h30
Jeudi 13 juin : 17h
Vendredi 14 juin : 18h20
Samedi 15 juin : 17h
Dimanche 16 juin : 18h40
Lundi 17 juin : 21h
Mardi 18 juin : 17h20

Mercredi 19 juin : 17h
Jeudi 20 juin :
Vendredi 21 juin : 14h
Samedi 22 juin :
Dimanche 23 juin : 19h10
Lundi 24 juin : 16h50
Mardi 25 juin : 16h50



Consulter
Les horaires La gazette
Rendez-vous
Les cartes Passe gazette et 36 chandelles
10 places pour 52€ ou 36 places pour 162€
Valables 2 ans - non nominatives - rechargeables
> Les bonnes formules

Mardi 18 juin et mardi 9 juillet à 19h
Un film à découvrir en avant-première
Avec un pot sympathique après le film
> AVANT-PREMIÈRE SURPRISE

Jeudi 20 juin
Le Cheik blanc
Le roman-photo par Claude Aziza
> Unipop Arts, littérature & cinéma #30/33

Vendredi 21 juin
DON GIOVANNI
à l'occasion de la fête de la musique
> OPÉRA EN DIRECT

Dimanche 23 juin à 14h
Toy Story 4
dès 6 ans
> AVANT-PREMIÈRE

Mercredi 26 juin à 18h30
AVANT-PREMIÈRE SURPRISE
Entretien avec Prune Engler
> UNIPOP ARTS, LITTÉRATURE ET CINÉMA SÉANCE DE CLÔTURE

Mercredi 26 juin à 20h15
Dans la terrible jungle
suivi d’une rencontre avec la co- réalisatrice Caroline Capelle, et avec Violette Aymé
> SÉANCE-DÉBAT

Lundi 1er juillet à 20h30
YVES
présentation par Victor Courgeon et Siri
> CAMEO-CLUB

Mercredi 3 juillet à 14h
TOY STORY 4
suivi d’un goûter
> CINEGOÛTER DE L’ÉTÉ

Mercredi 3 juillet à 15h40
Professeur Balthazar
sera suivi d’un goûter
> CINEGOÛTER DE L’ÉTÉ