Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache Instagram Cinéma Jean Eustache

LES CHOSES QU’ON DIT, LES CHOSES QU’ON FAIT AD

Réserver votre film en ligne
LES CHOSES QU'ON DIT, LES CHOSES QU'ON FAIT
de Emmanuel Mouret
GENRE : DrameFrance · 2020 · 2h02 · VF
Avec : Camélia Jordana, Niels Schneider, Vincent Macaigne

Daphné, enceinte de trois mois, est en vacances à la campagne avec son compagnon François. Il doit s’absenter pour son travail et elle se retrouve seule pour accueillir Maxime, son cousin qu’elle n’avait jamais rencontré. Pendant quatre jours, tandis qu'ils attendent le retour de François, Daphné et Maxime font petit à petit connaissance et se confient des récits de plus en plus intimes sur leurs histoires d'amour présentes et passées...

Après le savoureux Mademoiselle de Joncquières, c'est à un ballet des sentiments plus contemporain que nous invite Emmanuel Mouret, avec la même élégance sobre qui caractérise son cinéma. L'ironie du titre - Les Choses qu'on dit, les choses qu'on fait - infuse tout au long d'un scénario virtuose, dans lequel les récits enchâssés résonnent entre eux pour finir par se rejoindre, non sans une certaine cruauté. Incarné par des personnages en proie à leur propre inconstance sentimentale, le film semble d'abord illustrer le désir avoué par Maxime, apprenti-écrivain : “J’aimerais raconter des histoires de sentiments”. Confusion entre amour et désir, valses-hésitations ou tromperies assumées... Les occasions d'en sourire ne manquent pas (“Si tu veux coucher avec moi, il faut vraiment que tu arrêtes de me dire que tu m'aimes.”) tandis que le film semble taraudé par une question ancienne dans l'œuvre de ce cinéaste : “En amour, quelle est la règle ?” La magnifique résolution avec laquelle le personnage de Louise (Émilie Dequenne, impressionnante) s'empare de ce sujet mérite à elle seule qu'on regarde ce film. Tous magnétiques, les comédiens s'accaparent avec talent des dialogues ciselés qui n'ont pas peur d'user parfois du passé simple. Là n'est pas la moindre délicatesse d'une œuvre qui revendique un esthétisme enchanteur : beauté des décors, harmonie rutilante des costumes, œuvres d'art disséminées tout au long d'un récit aux détours ludiques... Nullement juge, Emmanuel Mouret accompagne chacun de ses personnages et leurs contradictions avec une tendresse communicative, usant de sa mise en scène comme d'un écrin le plus avantageux possible. Les musiques sublimes qui ponctuent le récit tout du long pourraient ainsi constituer l'exacte métaphore de ce film exaltant : une perfection de civilisation travaillée au cœur par les pulsions amoureuses les plus archaïques. ⎥ Nicolas Milesi





Consulter
Les horaires La gazette
Rendez-vous

Cliquez sur le logo
En page d'accueil de notre site
> Découvrez la 6e salle virtuelle du Jean Eustache

31é Festival international du film d'histoire de Pessac
En raison de la crise sanitaire

> ANNULATION

à partir du vendredi 30 octobre
jusqu'à nouvel ordre
En attendant de vous retrouver...
> FERMETURE DU CINÉMA

Le 15 décembre
Plus d'infos très vite
À bientôt
> RÉOUVERTURE DES CINÉMAS

mercredi 16 décembre à 14h
Le Peuple loup
Cours par Thibaut Ruby
> P’tite Unipop