Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache Instagram Cinéma Jean Eustache

L’OMBRE DE STALINE

Réserver votre film en ligne
L'OMBRE DE STALINE
de Agnieszka Holland
GENRE : DramePologne, GB, Ukraine · 2020 · 1h59 · Vostf
Avec : James Norton, Vanessa Kirby, Peter Sarsgaard

Pour un journaliste débutant, Gareth Jones ne manque pas de culot. Après avoir décroché une interview d’Hitler qui vient tout juste d’accéder au pouvoir, il débarque en 1933 à Moscou, afin d'interviewer Staline sur le fameux miracle soviétique. A son arrivée, il déchante : anesthésiés par la propagande, ses contacts occidentaux se dérobent, il se retrouve surveillé jour et nuit, et son principal intermédiaire disparaît. Une source le convainc alors de s'intéresser à l'Ukraine. Parvenant à fuir, il saute dans un train, en route vers une vérité inimaginable...

Pour les amateurs d’Histoire, L’Ombre de Staline est un petit événement. C’est tout simplement le premier film de fiction s’attaquant à un fait majeur terrible du XXe siècle : la grande famine soviétique de 1932 – 1933, aujourd’hui très bien documentée par les historiens depuis l’ouverture des archives de la Russie (et de l’Ukraine). Cette grande famine, dénommée Holodomor par les Ukrainiens (ce qui signifie « mort par la faim ») a provoqué la mort de 6 millions de personnes, principalement en Ukraine (4 millions), mais aussi au Kazakhstan, au Kouban et en Oural. Cette grande famine n’a pas été causée par une catastrophe naturelle ou de mauvaises récoltes. Elle est due à une collectivisation brutale des terres, à la confiscation radicale des récoltes et du cheptel par le pouvoir soviétique afin de nourrir les citadins et de financer une industrialisation à marche forcée via l’exportation des denrées alimentaires. Elle est due, enfin et surtout, au confinement des populations rurales sur ordre de Staline : les routes et les gares étaient inaccessibles pour les paysans affamés et donc condamnés à mourir. Cette gigantesque famine a été provoquée sciemment. Cette histoire a été falsifiée par le pouvoir soviétique avec la complicité de certains politiques occidentaux (notamment Edouard Herriot) et des journalistes, en particulier Walter Duranty, personnage du film, qui reçut le Prix Pulitzer pour ses reportages mensongers. En revanche, il y eut quelques personnes qui réussirent à révéler la vérité dés 1932 ou 1933. Parmi ceux-ci, un jeune gallois : Gareth Jones, le héros du film d’Agnieszka Holland. ⎥ François Aymé





Consulter
Les horaires La gazette
Rendez-vous

Cliquez sur le logo
En page d'accueil de notre site
> Découvrez la 6e salle virtuelle du Jean Eustache

Jusqu'à nouvel ordre
À bientôt

> FERMETURE DES CINÉMAS