Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache Instagram Cinéma Jean Eustache

SYMPATHIE POUR LE DIABLE

Réserver votre film en ligne
SYMPATHIE POUR LE DIABLE
de Guillaume de Fontenay
GENRE : DrameFrance · 2019 · 1h40 · VF
Avec : Niels Schneider, Vincent Rottiers, Ella Rumpf

Sarajevo, novembre 92, sept mois après le début du siège. Paul Marchand, journaliste, tente de témoigner d’une guerre fratricide, du quotidien des 400 000 habitants pris en otages par les troupes serbes sous le regard impassible de la communauté internationale. Provocant il inscrit sur sa voiture les fameux MORITURI TE SALUTANT et DON’T WASTE YOUR BULLET I’M IMMORTAL. Entre l’objectivité journalistique, le sentiment d’être inutile et un certain sens du devoir, face à l’horreur et à l’injustice de ces victimes innocentes, Paul Marchand prendra parti. « Dans le souffle chaud des explosions, dans l’odeur solennelle du sang et de la poudre, j’étais enfin chez moi. Chaque matin j’appareillais vers la mort dans mon voyage de destruction. Journaliste, je devais raconter avec des mots de ruines, dans une langue inachevée, que les guerres ne sont rien d’autre qu’un peu de bruit sur beaucoup de silence, un fracas passager quand le silence devient trop insupportable… Un rêve de monde meilleur, même si le rêve est obscène et turbulent. »

Ce fut l’un des coups de cœur du dernier Festival du Film d’Histoire qui frôla le Prix du public. Le réalisateur québecois Guillaume de Fontenay raconta comment il lui fallut persévérer, pendant dix ans, pour porter à l’écran l’histoire édifiante et passionnante du correspondant de guerre canadien Paul marchand. Comment ce journaliste témoigna avec obstination du sort réservé aux bosniaques pris au piège du siège de Sarajevo. Chapeau bas au cinéaste pour nous faire toucher du doigt l’audace et l’intelligence de ce reporter qui refuse, jour après jour, de se résigner à l’indifférence, à l’oubli, qui ne mâche pas ses mots à l’antenne contre la communauté internationale quitte à s’empoigner avec ses supérieurs hiérarchiques. Guillaume de Fontenay parvient à représenter le combat sans cesse recommencé pour déclencher la nécessaire prise de conscience face aux drames du monde. Un film tourné avec les tripes passé très injustement inaperçu. Rattrapage fortement recommandé ! ⎥ François Aymé





Consulter
Les horaires La gazette
Rendez-vous
Les cartes Passe gazette et 36 chandelles
10 places pour 52€ ou 36 places pour 162€
Valables 2 ans - non nominatives - rechargeables
> Les bonnes formules

Mercredi 29 janvier à 14h
Marche avec les loups
suivi d'une intervention de l'association FERUS Ours- Loup-Lynx ConservatioN
> CINÉ-RENCONTRE

Mercredi 29 janvier à 16h30
Le Voyage dans la Lune
précédé de la présentation d’une œuvre de l’artothèque de Pessac
> SÉANCE ART’O CINÉ

Mercredi 29 janvier à 18h30
Pères et impairs
suivi d’une rencontre avec l’un des réalisateurs
> CAMÉO CLUB

Jeudi 30 janvier
Les Bonnes femmes + Chabrol l’anticonformiste + L'Enfer
Rencontre avec la réalisatrice Cécile Maistre-Chabrol
> UNIPOP ARTS, LITTÉRATURE ET CINÉMA #17/33

Vendredi 31 janvier à 19h
Un film à découvrir en avant-première
Avec un pot sympathique après le film
> AVANT-PREMIÈRE SURPRISE

Lundi 3 février
Una Questione privata + Païsa
Cours par Marc Agostino
> UNIPOP HISTOIRE #17/33

Mardi 4 février à 20h30
Tomboy
Séance animée par Daniel Roy et Guilaine Panetta
> SÉANCE-DÉBAT

Mercredi 5 février à 14h
Winchester 73
suivi d’une petite leçon de cinéma par Claude Aziza
> LA P’TITE UNIPOP

Jeudi 6 février
Abismos de Pasión + Jane Eyre
LES SŒURS BRONTË, par Jean-Pierre Ohl
> UNIPOP ARTS, LITTÉRATURE ET CINÉMA #18/33