Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache Instagram Cinéma Jean Eustache

UN DIVAN À TUNIS

Réserver votre film en ligne
UN DIVAN À TUNIS
de Manele Labidi
GENRE : DrameTunisie · 2020 · 1h28 · Vostf
Avec : Golshifteh Farahani, Majd Mastoura, Hichem Yacoubi

Selma Derwish, 35 ans qui, après avoir exercé en France, ouvre son cabinet de psychanalyse dans une banlieue populaire de Tunis. Les débuts sont épiques, entre ceux qui prennent Freud et sa barbe pour un frère musulman et ceux qui confondent séance tarifée avec "prestations tarifées". Mais au lendemain de la Révolution, la demande s'avère importante dans ce pays schizophrène. Alors que Selma commence à trouver ses marques, elle découvre qu'il lui manque une autorisation de pratique indispensable pour continuer d'exercer…

Premier film de la jeune réalisatrice Manele Labidi, Un divan à Tunis est une comédie chaleureuse au cœur de la société tunisienne. À suivre l’installation d’un cabinet sur le toit d’un immeuble, on pense vite aux premiers films de la Libanaise Nadine Labaki (Caramel). À travers un lieu, on dresse le portrait des différents fragments d’une ville et de ses habitants (ici, le cabinet de psy remplace le salon de coiffure). Un chaos urbain tourbillonne autour d’un personnage féminin magnifique (ici, Golshifteh Farahani). Figure forte et centrale qui, à Beyrouth chez Labaki ou à Tunis chez Labidi, doit faire face à des représentants de la police assez entreprenants … Si la psychanalyse est au cœur de cette comédie tunisienne, à aucun moment la réalisatrice ne se moque des patients qui viennent s’allonger sur le divan de Selma, parisienne revenue au pays. Elle profite de ces confessions pour ausculter le pays du jasmin, et sonder les maux de ses habitants quelques années après la Révolution. Bien que cette psychanalyste nouvellement installée dans le quartier fasse jaser et que son indépendance en dérange certains, les patients affluent. Les langues se délient progressivement, et en donnant vie à ce curieux cabinet, Manele Labidi filme la parole libérée d’un peuple longtemps empêché de s’exprimer librement par la dictature. Les blocages sont encore nombreux, et Selma devra affronter barrières sociales, religieuses et administratives. Mais celles-ci se transforment au fur et à mesure du film en ressorts comiques délicieux. Face à l’écoute attentive d’une Golshifteh Farahani impériale, les patients défilent comme autant de saynètes tendres et comiques. De cocasseries en moments de solitude, l’actrice magnétique avance à contre-courant, emportant l’adhésion des spectateurs sur son passage. Nous la suivrions pour n’importe quelle révolution, politique ou psychanalytique. ⎥ Victor Courgeon


Mercredi 4 mars : 14h - 18h30
Jeudi 5 mars : 20h30
Vendredi 6 mars : 14h
Samedi 7 mars : 16h30 - 20h40
Dimanche 8 mars : 14h - 18h20
Lundi 9 mars : 16h30 - 20h40
Mardi 10 mars : 18h

Mercredi 11 mars : 18h30
Jeudi 12 mars : 16h20
Vendredi 13 mars : 16h20
Samedi 14 mars : 21h
Dimanche 15 mars : 17h
Lundi 16 mars : 12h15
Mardi 17 mars :



Consulter
Les horaires La gazette
Rendez-vous
Les cartes Passe gazette et 36 chandelles
10 places pour 52€ ou 36 places pour 162€
Valables 2 ans - non nominatives - rechargeables
> Les bonnes formules

Du 2 au 8 mars
Festival de cinéma jeune public
+ de 20 films, animations, compétition d'inédits
> LES TOILES FILANTES 2020

Jeudi 20 février
Et la femme créa Hollywood + L'Ennemi japonais à Hollywood + Le Signal de l'amour
Rencontre avec Clara et Julia Kuperberg
> Unipop Arts, littérature & cinéma #20

Jeudi 12 mars
Pollock
Cours par Corinne de Thoury
> Unipop Arts, littérature & cinéma #21

Lundi 9 mars
Les Camarades + Les Lip, l'imagination au pouvoir
L'âge des solidarités ouvrières par Nicolas Delalande
> UNIPOP HISTOIRE #20

Lundi 16 mars
Masada
Cours par Claude Aziza
> UNIPOP HISTOIRE #21