Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache Instagram Cinéma Jean Eustache

UNE GRANDE FILLE

Réserver votre film en ligne
UNE GRANDE FILLE
de Kantemir Balagov
GENRE : DrameRussie · 2019 · 2h17 · Vostfr
Avec : Viktoria Miroshnichenko, Vasilisa Perelygina, Timofey Glazkov

1945. La Deuxième Guerre mondiale a ravagé Léningrad. Au sein de ces ruines, deux jeunes femmes, Iya et Masha, tentent de se reconstruire et de donner un sens à leur vie.

Nous pensions que le cinéma russe contemporain se résumait à Andreï Zviaguintsev (Faute d’amour, Léviathan…) ; il va désormais falloir compter avec Kantemir Balagov. Deux ans après Tesnota, une vie à l’étroit (célébré et maintes fois primé), Balagov revient avec ce film remarquable et ambitieux, Prix de la mise en scène à Un Certain Regard à Cannes. L’auteur choisit d’aborder un double sujet tabou et ignoré de l’histoire soviétique : l’état de pénurie et de dénuement (et même de famine) que subit l’URSS après la « Grande guerre patriotique » et surtout le retour à la vie civile des très nombreuses femmes-soldats souvent traumatisées, blessées qui n’eurent ni les honneurs ni la reconnaissance de la société à leur retour du combat. Balagov s’est appuyé sur le bouleversant ouvrage La Guerre n’a pas un visage de femme de Svetlana Alexievitch. L’écrivain, prix Nobel de littérature, a rassemblé une foultitude de témoignages de femmes soldats, souvent volontaires, qui connurent les horreurs de la guerre et cachèrent ensuite leur calvaire patriotique comme une maladie honteuse : dans l’histoire officielle, la guerre devait rester une affaire d’hommes. Balagov fait le portrait de deux de ces rescapées, qui s’épaulent l’une l’autre, dans un Leningrad ravagé, terne. Les arrangements, les compromissions, les trahisons pour se faire sa place sous la terreur stalinienne. Ces deux personnages féminins, « sonnés » par la guerre et encore accrochés à la vie par un fil, suscitent une réelle fascination. Quelle résistance, quelle ténacité ! Quand à la composition des deux actrices, elle est exceptionnelle. Un sujet ignoré, une mise en scène au cordeau, la révélation d’un auteur : c’est l’une des bonnes surprises de l’été. ⎥ François Aymé


Mercredi 7 août : 15h - 21h
Jeudi 8 août : 15h - 17h30
Vendredi 9 août : 15h - 21h
Samedi 10 août : 18h20 - 21h
Dimanche 11 août : 16h 20 - 21h
Lundi 12 août : 15h - 21h
Mardi 13 août : 15h - 17h30

Mercredi 14 août : 16h30 - 21h
Jeudi 15 août : 16h30 - 18h20
Vendredi 16 août : 16h30 - 21h
Samedi 17 août : 18h20 - 21h
Dimanche 18 août : 18h20 - 21h
Lundi 19 août : 16h30 - 21h
Mardi 20 août : 16h30 - 18h20



Consulter
Les horaires La gazette
Rendez-vous
Les cartes Passe gazette et 36 chandelles
10 places pour 52€ ou 36 places pour 162€
Valables 2 ans - non nominatives - rechargeables
> Les bonnes formules

Mardi 30 juillet à 19h10
Un film à découvrir en avant-première
Avec un pot sympathique après le film
> AVANT-PREMIÈRE SURPRISE

Les Mercredi 28 et jeudi 29 août
2 films plus cours
Par Nicolas Patin, docteur en histoire
> UNIPOP D’ÉTÉ