Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache Instagram Cinéma Jean Eustache

SÉANCE EN PRÉSENCE DE ROBERT GUÉDIGUIAN

LA VILLA

de Robert Guédiguian
GENRE : DRAME
France · 2017 · 1h47 · VF
Avec : Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin, Gérard Meylan, Jacques Boudet, Anaïs Demoustier, Robinson Stevenin, Yann Trégouët, Geneviève Mnich, Fred Ulysse

 

Dans une calanque près de Marseille, au creux de l’hiver, Angèle, Joseph et Armand, se rassemblent autour de leur père vieillissant. C’est le moment pour eux de mesurer ce qu’ils ont conservé de l’idéal qu’il leur a transmis, du monde de fraternité qu’il avait bâti dans ce lieu magique, autour d’un restaurant ouvrier dont Armand, le fils ainé, continue de s’occuper. Lorsque de nouveaux arrivants venus de la mer vont bouleverser leurs réflexions…

 

La Villa est comme un conte, un conte provençal doux et mélancolique, nostalgique. Robert Guédiguian qui a chanté la vigueur de la solidarité, de la joie de vivre, du militantisme revient dans ses calanques. Et il dé- chante. Oh, bien entendu, il déchante entre amis, avec de l’affection, de l’empathie, il déchante avec brio et humour et avec quelques va- lises d’humanité. Dans son petit coin de paradis, comme dans beaucoup d’autres, les touristes ont débarqué, les prix se sont envolés expulsant les gens du cru, dénaturant une façon d’être, de faire la fête, de se bala- der. La bande à Guédiguian (Ariane Ascaride, Gérard Meylan, Jean-Pierre Daroussin, Jacques Boudet) a pris quelques années, et nous aussi par la même occasion. Depuis Marius et Jeannette, vingt ans se sont écoulés (oui 20 ans). Rarement, on a pu avoir ce sentiment d’accompagner (aux sens physique et affectif du terme) des acteurs indissociables de leur personnage comme pour Jean-Pierre Léaud et Antoine Doinel. Robert Guédiguian le sait, et il en joue (cf la scène fort émouvante où la bande “saute à la baille” sur la musique de Bob Dylan). Ses amis, ses acteurs, sa famille incarnent à merveille ses doutes et ses inquiétudes. Il as- siste, pessimiste, à un glissement égoïste des valeurs. Mais le sursaut de générosité et d’amour reste à portée de main avec une relève qui ne manque pas d’allant et de charme (Anaïs Demoustier, Robinson Stevenin). ⎥FRANÇOIS AYMÉ

 

La projection sera suivie d’un entretien avec Robert Guédiguian.

Rendez-vous

Achetez une place imaginaire
Et utilisez-la à la réouverture
> Je soutiens mon cinéma

En attendant la réouverture
Cliquez sur le logo
En page d'accueil de notre site
> Découvrez la 6e salle virtuelle du Jean Eustache

Lundi 8 juin 2020 à 20h15
4 courts métrages récents
Avec l'Agence du court-métrage
> Séance-rencontre

Lundi 22 juin
à bientôt !
Plus de précisions à venir...
> Réouverture du Jean Eustache