Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache

Unipop Histoire #7

16h & 20h30 : AU REVOIR LÀ-HAUT

DE ALBERT DUPONTEL · FRANCE · 2017 1H58 · AVEC ALBERT DUPONTEL, NAHUEL PEREZ BISCAYART, NIELS ARESTRUP…
Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l’un dessinateur de génie, l’autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. L’entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire… Librement adapté du best-seller éponyme de Pierre Lemaitre, prix Goncourt 2013, le film oppose la violence du front et des tranchées aux salons parisiens aristocratiques qui annoncent le début des Années folles. Dans ces deux toiles de fond, Albert (Albert Dupontel) et Édouard (Nahuel Perez Biscayart, révélé dans 120 battements par minute) font face à Laurent Lafitte dans le rôle du malveillant Pradelle. Pour cette ambitieuse adaptation qui repose sur une reconstitution historique soignée, et dont le scénario est co-écrit avec Pierre Lemaitre, Albert Dupontel s’est également entouré de Niels Arestrup, d’Émilie Dequenne et de Mélanie Thierry.

 

 

18h30 : LES MONUMENTS AUX MORTS HISTOIRE DU VIN BORDELAIS DE LA GRANDE GUERRE par Claire Maingon

 

L’INTERVENANTE : Maître de conférences en histoire de l’art contemporain (XIXe-XXIe siècles) à l’université de Rouen, les recherches de Claire Maingon portent sur l’histoire de l’art et la Grande Guerre, sur l’impressionnisme et le néo-impressionnisme, sur les salons artistiques… Parmi ses ouvrages : Artistes et écrivains dans la Grande Guerre, éd. Beaux Arts, 2014 ; L’Art face à la guerre, éd. PUV, 2015 ; Le Musée invisible. Le Louvre et la Grande Guerre (1914-1921), éd. PURH/Musée du Louvre, 2016.

LE COURS : Érigés massivement jusque dans les années trente pour commémorer les disparus de la Grande Guerre et la victoire française, les monu- ments aux morts demeurent des objets singuliers. Relevant pour la plupart d’entre eux d’une esthé- tique académique, ils sont devenus au fil du temps les parents pauvres des villes et villages de France, jusqu’à leur revalorisation dans le contexte de la commémoration du centenaire de la guerre. Comment les artistes étaient-ils choisis ? Quels furent les thèmes privilégiés ? Pourquoi l’esthétique aca- démique prédomine-t-elle dans le monument de mémoire et quels furent les contre modèles possibles ? Quelle place accorder à la notion de mo- dernité dans cette quête de la mémoire collective ?

Rendez-vous
Les cartes Passe gazette et 36 chandelles
10 places pour 50€ ou 36 places pour 156,60€
Valables 2 ans - non nominatives - rechargeables
> Les bonnes formules

Du 19 au 25 février 2018
Festival de Cinéma Jeune Public
Thème « La tête dans les étoiles »
> LES TOILES FILANTES #14

Du 20 au 26 novembre
Plus de 100 films, débats, rencontres
Autour du thème : "SO BRITISH"
> FESTIVAL DU FILM D’HISTOIRE #28