Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache Instagram Cinéma Jean Eustache

Sons

Réserver votre film en ligne
Sons
de Gustav Möller
GENRE : Carcéral - Tout public avec avertissementDanemark · 2024 · 1h40 · Vostfr
Avec : Sidse Babett Knudsen, Sebastian Bull Sarning, Dar Salim

Eva, gardienne de prison exemplaire, fait face à un véritable dilemme lorsqu'un jeune homme de son passé est transféré dans l’établissement pénitentiaire où elle travaille. Sans dévoiler son secret, Eva sollicite sa mutation dans l'unité du jeune homme, réputée comme la plus violente de la prison.

Après le centre d’appel d’urgences dans The Guilty (2018), le réalisateur danois Gustav Möller propose un autre décor confiné et tendu dans Sons, celui d’une prison de Copenhague. Le lieu devient une véritable arène où se développent les personnages. Une gardienne de prison, Eva, figure bienveillante dans ce milieu carcéral violent fait preuve d’un comportement presque maternel avec les prisonniers dont elle est responsable. C’est d’un extrême à l’autre qu’elle passe quand elle reconnaît un détenu dans une autre section de la prison. La caméra portée par Jasper Spanning suit au plus près Sidse Babett Knudsen (La Fille de Brest, la série Borgen) qui est absolument impressionnante, oscillant entre vengeance et pardon envers ce mystérieux prisonnier (joué par Sebastian Bull). En effet, dans ce lieu où les rapports de force dominent, le cinéaste choisit de suivre les réactions et décisions d’Eva au fur et à mesure qu’elle approche du prisonnier. Elle demande d’abord à être affectée dans l’unité du détenu puis fait entièrement partie de son quotidien. La tension est palpable, presque étouffante, dans cette routine carcérale, renforcée par un cadre compressé. C’est en nous plongeant dans le dilemme intérieur d’Eva, divisée entre ses intérêts personnels et son sens du devoir, que le film propose aussi un discours critique sur l’intérêt sociétal de ce que représente une prison aujourd’hui. Sons, s’ouvrant sur les activités de réinsertion proposées dans une prison, humanise des parias. Cependant, le film nous rappelle aussi les limites et les vérités de la réhabilitation des détenus. C’est donc dans cette veine de film claustrophobique que le cinéaste Gustav Möller excelle. Un thriller psychologique où Sidse Babett Knudsen nous scotche. ⎥ Alix Daul


Mercredi 17 juillet : 14h - 21h
Jeudi 18 juillet : 19h
Vendredi 19 juillet : 14h - 21h
Samedi 20 juillet : 19h
Dimanche 21 juillet :16h20 - 21h
Lundi 22 juillet : 19h
Mardi 23 juillet : 19h

Mercredi 24 juillet 19h:
Jeudi 25 juillet : 19h
Vendredi 26 juillet :
Samedi 27 juillet : 17h
Dimanche 28 juillet :
Lundi 29 juillet :
Mardi 30 juillet : 19h

Mercredi 31 juillet :
Jeudi 1er août : 19h
Vendredi 2 août :
Samedi 3 août :
Dimanche 4 août :
Lundi 5 août :
Mardi 6 août : 19h



Consulter
Les horaires La gazette
Rendez-vous
Mardi 6 août à 19h00
Un film à découvrir en avant-première
Avec pot sympathique après la projection
> AVANT-PREMIÈRE SURPRISE

À partir du 9 septembre
Unipop Arts, littérature & Cinéma + Histoire
Inscrivez-vous !
> Avant-programme Unipop 2024-2025

Mercredi 24 juillet à 16h
La Grande Aventure de Non-non
suivi d’une animation pâte à modeler
> SÉANCE ANIMÉE

Jeudi 25 juillet à 15h
L’enfant qui voulait être un ours
suivi d’animation aquarelle
> SÉANCE ANIMÉE

Jeudi 1er août à 14h30
Petits Contes sous l’Océan
Dès 3 ans
> AVANT-PREMIÈRE