Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache Instagram Cinéma Jean Eustache

LES OISEAUX DE PASSAGE

Réserver votre film en ligne
LES OISEAUX DE PASSAGE
de Ciro Guerra, Cristina Gallego
GENRE : Drame, thrillerColombie, Danemark, Mexique · 2019 · 2h05 · Vostf
Avec : José Acosta, Carmiña Martínez, Jhon Narváez

Dans les années 1970, en Colombie, une famille d'indigènes Wayuu se retrouve au cœur de la vente florissante de marijuana à la jeunesse américaine. Quand l'honneur des familles tente de résister à l'avidité des hommes, la guerre des clans devient inévitable et met en péril leurs vies, leur culture et leurs traditions ancestrales. C'est la naissance des cartels de la drogue.

Première incursion dans le cinéma de genre, Les Oiseaux de passage conserve la grâce des précédents films de Ciro Guerra. Le film s’attaque à la notion de mythe dans une réflexion renouvelée sur les peuples indigènes d’Amérique Latine. Il y a une évidence dans le choix du film de gangsters, pour évoquer les codes qui sont ceux d’une ethnie – les wayuu – parfois proches de ceux d’une mafia. Le film déroule son récit en cinq actes dans les années 70 et 80, et raconte la bonanza marimbera : période d’exportation de cannabis aux États-Unis, particulièrement dans le désert de la Guajira. En racontant ce phénomène localisé et temporalisé à travers un rise and fall familial, Guerra dit beaucoup des évolutions de la Colombie d’aujourd’hui, dans une filiation où se côtoient la tragédie grecque et le cinéma de Coppola. Le film frappe dans sa totale appréhension des différents codes, dans sa mise en valeur d’une ethnie, do- minante, et de ses systèmes de hiérarchie (matriarcat, respect du messager...) qui viennent se fondre et se confronter à la logique capitaliste du narcotrafic. Quand on sait que le moteur créatif de Ciro Guerra est la volonté renouvelée de « réaliser un film qu’il n’a jamais vu », on comprend alors la stupeur et l’effarement qui avait pu nous saisir devant L’Étreinte du Serpent et qui nous rattrape à nouveau. Préparez-vous et, pour citer Brassens : « Regardez les passer, eux / Ce sont les sauvages / Ils vont où leur désir / Le veut par-dessus monts / Et bois, et mers, et vents / Et loin des esclavages / L’air qu’ils boivent / Ferait éclater vos poumons / Regardez les avant / D’atteindre sa chimère / Plus d’un l’aile rompue / Et du sang plein les yeux / Mourra. » ⎥ Victor Courgeon





Consulter
Les horaires La gazette
Rendez-vous
Les cartes Passe gazette et 36 chandelles
10 places pour 52€ ou 36 places pour 162€
Valables 2 ans - non nominatives - rechargeables
> Les bonnes formules

Les Mercredi 28 et jeudi 29 août
2 films plus cours
Par Nicolas Patin, docteur en histoire
> UNIPOP D’ÉTÉ

Mardi 27 août à 19h15
AU NOM DE LA TERRE
En présence de Guillaume Canet
> SÉANCE SPÉCIALE