Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache Instagram Cinéma Jean Eustache

Histoire

1985 : Ouverture du cinéma Le Trianon, 3 salles. Le cinéma est alors géré en exploitation privée par M. Jean-Baptiste Achéritéguy.

 

1990 : En cinq ans, la fréquentation du cinéma Le Trianon chute de 60 000 à 26 000 entrées par an. La nouvelle municipalité dirigée par M. Alain Rousset, avec Mme Marie-Pierre Musyt, élue à la culture, rachète le fonds de commerce du cinéma et le rebaptise « Le Jean-Eustache ». La gestion est assurée par l’office socio-culturel de Pessac dirigée par Mme Sylvie Coudert, François Aymé est recruté comme directeur du cinéma. La façade et l’entrée du Jean-Eustache son rénovées par l’agence L’Epinard Bleu.
Création du Festival International du Film d’Histoire de Pessac (5 000 entrées la première édition)
Accueil des rencontres avec le cinéma latino-américain et du Festival Les Nuits Magiques.

 

1991 : Le cinéma est classé Art et Essai. Il aura progressivement les trois labels : Jeune Public, Recherche et découverte, Patrimoine.

 

De 1990 à 1993 : Rénovation progressive du cinéma.

 

1993 : Le cinéma Jean-Eustache dépasse les 100 000 entrées par an augmentant sa fréquentation de 337% en 3 ans et dépassant largement les 60 000 entrées prévisionnelles.

 

1997 : La Ville de Pessac signe avec le Centre National du Cinéma une Convention triennale de développement cinématographique incluant le cinéma Jean-Eustache et le Festival International du Film d’Histoire.
Le Cinéma Jean-Eustache coordonne Ecole et cinéma en Gironde.
Le festival d’animation « Les Nuits magiques » déménage au cinéma Le Festival à Bègles.Le cinéma Jean-Eustache crée les Rencontres « On tourne les pages » (cinéma et littérature : 8 000 entrées à la première édition). Mme Anne-Claire Gascoin est recrutée comme adjointe chargée du jeune public, la programmation annuelle des « Petits amoureux du ciné » est mise en place.

 

1998 : Début des installations de multiplexes dans l’agglomération bordelaise (UGC et MégaCGR à Villenave d’Ornon, puis le Mégarama à Bordeaux-Bastide, le Gaumont à Talence). La Ville de Pessac, sollicitée à plusieurs reprises par les différents opérateurs, fait le choix de développer le projet Art et essai du Jean-Eustache, le Festival du Film d’Histoire, ainsi que la mission de pôle régional d’éducation au cinéma.
Rénovation de la façade du cinéma et des salles Laurel & Hardy et Buster Keaton par l’architecte Olivier Baudry.
François Aymé est le Président-fondateur de l’Association des Cinémas de proximité en Gironde (30 cinémas adhérents) et de l’Association des Cinémas de proximité en Aquitaine (70 cinémas adhérents). Les deux structures ont leur siège social à Pessac avec l’autorisation de la Ville.

 

2000 : Ouverture de la médiathèque Jacques Ellul à Pessac intégrant l’Espace Histoire-Image (centre de documentation spécialisé dans le cinéma)
Création de l’association Cinéma Jean-Eustache présidée par M. Jean-Marie Tixier (maître de conférences à l’université Monstesquieu, ancien délégué rgional de l’Agence pour le Développement Régional du Cinéma) et ouverte aux adhérents (400 à ce jour).
Le Festival du film d’histoire de Pessac atteint les 10 000 entrées.

 

2001 :
Pierre Auger est élu maire de Pessac, Alain Rousset, premier adjoint et Danielle le Roy, adjointe à la culture.
L’association Cinéma Jean-Eustache reçoit la mission de Pôle régional d’éducation artistique et de formation au cinéma et à l’audiovisuel en Aquitaine et coordonne notamment Lycéens et Apprentis au cinéma en Aquitaine ainsi que le dispositif Passeurs d’images. L’ensemble des actions d’éducation artisitique au cinéma est regroupée sous l’intitulé : « L’École du Regard ».
Le cinéma Jean-Eustache crée le Forum du regard, rendez-vous des acteurs de l’éducation au cinéma.

 

2003 : Rénovation de la salle Charlie Chaplin (plus grande salle de l’ancien complexe).

 

2004 : Le cinéma Jean-Eustache créée le festival jeune public « Les Toiles filantes ». Création du site webeustache.com par l’association Mandora.
François Aymé est nommé commissaire général du Festival du Film d’histoire de Pessac (création d’une compétition de films en avant-première et décentralisation des propositions scolaires en Aquitaine), il demeure directeur général du cinéma Jean Eustache à temps partiel et M. Nicolas Milesi est nommé directeur de l’exploitation.

 

2006 : A l’initiative de la ville de Pessac, l’extension du cinéma Jean-Eustache est réalisée (architecte : Geneviève Robert) : le lieu a désormais 5 salles et 800 fauteuils (contre 350 auparavant), un vaste hall avec comptoir café, coin enfant, un salon, de véritables bureaux et une librairie attenante. Au 2° et 3° étage, le bâtiment comprend des espaces municipaux (5 salles de réunion, la salle Roger Cohé, l’espace de réception Jacques Ellul, un office, une terrasse) qui peuvent être utilisés ponctuellement par le cinéma et le Festival du film d’Histoire.
Mme Blandine Beauvy est recrutée au poste d’animatrice chargée du jeune public hors temps scolaire.
Le Festival de Pessac dépasse les 20 000 entrées.

 

2008 : M. Jean-Jacques Benoit est élu Maire de Pessac.
Le cinéma Jean-Eustache atteint les 200 000 entrées pour sa 3° saison dans le nouvel équipement conformément à l’étude de marché de l’agence Hexacom.

 

Fin 2009 : La mission de Pôle régional d’éducation au cinéma est confiée à la nouvelle agence culturelle régionale ÉCLA.

 

2010: Création par le cinéma de l’Université populaire du cinéma. Un succès inespéré immédiat : 500 personnes inscrites.
Début de l’accueil du Festival du film des droits de l’homme.

 

2011 : Le Festival du Film d’histoire atteint les 30 000 entrées.

 

2012 : Création de la PETITE Université Populaire du cinéma destinée aux enfants.

 

2013 : Création de l’université populaire d’Histoire coorganisée par le Festival du Film d’Histoire (pour les cours) et par le cinéma Jean-Eustache (pour les films). 600 inscriptions la première année, 800 la seconde.

 

2014 : M. Franck Raynal est élu maire de Pessac, Mme Isabelle Dulaurens est élue adjointe chargée de la culture, du patrimoine et du tourisme.
Le 25° Festival du Film d’histoire enregistre 40 000 entrées annuelles.

 

2015 : Mme Joanna Biernat, adjointe de direction depuis 1985, prend sa retraite, elle est remplacée par Mme Audrey Pailhès. Rénovation du site webeustache.com par Alain Caillohl, Boris Barbieri et Jean Le Maître. Rénovation de la salle Charlie Chaplin. François Aymé est élu Président de l’AFCAE (Association Française des cinémas Art et essai). 

 

2018 . Création d’un poste de médiateur pour le public étudiant et lycéen : recrutement de Victor Courgeon.
 
2019 . Le cinéma de Pessac enregistre un record de fréquentation : 220 000 entrées CNC payantes.
 
2020. Le cinéma Jean-Eustache est fermé de mars à juin puis à compter de novembre pour cause de confinement. Rénovation de la salle Jacques Tati.
Septembre : le cinéma filme les rencontres de l’unipop (achat de caméras, formation des opératrices-projectionnistes Nathalie Cazenave, Aurélie Lavergne)
 
2021. Le cinéma Jean Eustache est fermé jusqu’en mai 2021. Rénovation de la salle Fellini.
Septembre 2021 : En partenariat avec VEO, le cinéma Jean-Eustache met en place l’Unipop de ville en ville, retransmission en direct dans une cinquantaine de villes, de trente rencontres unipop par saison. Le cinéma crée un site dédié à l’unipop (unipop.fr) avec accès aux programmes et aux captations. 
 
2022: Installation d’une vitrophanie géante en façade du cinéma annonçant le programme de la saison.
75 cinémas adhérents à l’Unipop de ville en ville.
Le Festival du film d’Histoire retrouve la fréquentation record de 2014 avec 40 000 entrées dont 19 000 entrées scolaires, accueillis pendant tout le mois de novembre.
 

En savoir plus sur l’histoire du cinéma


Consulter
Les horaires La gazette
Rendez-vous
Mercredi 8 février à 14h30
Piro Piro
Accompagné par le pianiste Cyrille Aufaure
> CINÉ-CONCERT

Festival de cinéma jeune public
Du 13 au 19 février
24 films, rencontres, animations, ateliers
> Les Toiles filantes 2023

Jeudi 9 février à 20h
Close
dans le cadre de la journée Nationale de la prévention du suicide
> Séance-débat

Lundi 20 février
Royan, la tragédie de 1945
Cours par Nicolas Patin
> Unipop histoire #22