Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache Instagram Cinéma Jean Eustache

MA FILLE

Réserver votre film en ligne
MA FILLE
de Laura Bispuri
GENRE : DrameItalie · 2018 · 1h36 · Vostf
Avec : Valeria Golino, Alba Rohrwacher, Sara Casu

Vittoria, dix ans, vit avec ses parents dans un village reculé de Sardaigne. Un jour de fête, elle rencontre Angelica, une femme dont l’esprit libre et l’attitude provocante tranchent avec le caractère posé de sa mère, Tina. Vittoria est fascinée, mais sa mère ne voit pas d’un bon œil ses visites de plus en plus fréquentes à la ferme où Angelica vit comme hors du monde. Elle ne sait pas que les deux femmes sont liées par un secret. Un secret qui la concerne, elle…

Un rodéo. Des hommes enivrés. Et au milieu, une petite fille sage à la chevelure flamboyante qui tombe sur une scène qu’elle ne devrait pas voir : une femme jupe relevée répondant aux avances d’une brute dans le recoin d’un corral. Elle observe, intriguée, puis s’enfuit pour se réfugier dans les bras rassurants et protecteurs de sa mère. Nous ne sommes pas aux États-Unis mais en Italie. Dans une Sardaigne rurale, pauvre et minérale, écrasée de soleil. Le spectateur ne met pas longtemps à noter l’étrange ressemblance entre Vittoria, 10 ans, et cette Angelica un peu paumée qui survit entourée de chevaux dans une ferme isolée et qui, le soir venu, drague les hommes dans une taverne pour se faire offrir un verre. Irrésistiblement attirée par une femme diamétralement opposée à sa mère, la correcte et dévote Tina, Vittoria multiplie les visites à la ferme sans savoir qu’un secret, vite dévoilé, lie les deux femmes. A la manière d’une tragédie antique. Sur un sujet pourtant rebattu – une enfant déchirée entre sa mère biologique et sa mère adoptive –, l’Italienne Laura Bispuri, dont c’est le deuxième film, impressionne par la puissance de sa mise en scène. Sa manière de filmer au plus près ses personnages dans des longs plans-séquences nous fait ressentir physiquement la chaleur accablante, le vent dans les cheveux, la poussière sur la peau. Il y a quelque chose de fondamentalement viscéral et archaïque dans son cinéma. À l’image des paysages arides et rudes de l’île, personnage à part entière de cette histoire, les sentiments des protagonistes s’expriment dans toute leur évidence et leur brutalité, donnant au film son caractère de tragédie antique. « La Sardaigne est un peu le miroir de mes personnages, expliquait la réalisatrice lors de la présentation à Berlin en février dernier. C’est une terre qui a une identité forte mais qui cherche sa place. Comme elle, la petite fille doit comprendre d’où elle vient pour s’affirmer. » ⎥ LA CROIX


Mercredi 18 juillet : 17h
Jeudi 19 juillet : 18h45
Vendredi 20 juillet : 19h
Samedi 21 juillet : 16h50
Dimanche 22 juillet :
Lundi 23 juillet : 17h
Mardi 24 juillet : 19h

Mercredi 25 juillet :
Jeudi 26 juillet :
Vendredi 27 juillet : 17h20
Samedi 28 juillet :
Dimanche 29 juillet :
Lundi 30 juillet : 19h
Mardi 31 juillet :



Consulter
Les horaires La gazette
Rendez-vous
Les cartes Passe gazette et 36 chandelles
10 places pour 50€ ou 36 places pour 156,60€
Valables 2 ans - non nominatives - rechargeables
> Les bonnes formules

Mardi 31 juillet à 19h
Un film à découvrir en avant-première
Séance suivie d'un pot sympathique
> Avant-première surprise

Vendredi 20 juillet à 14h
BORIS GODOUNOV
en différé de l’opéra Bastille
> OPÉRA

Mercredi 29 et jeudi 30 août
2 jours pour décrypter les séries
Cours par Carole Desbarats
> UNIPOP D’ÉTÉ

Lundi 13 août à 15h
CAPITAINE MORTEN ET LA REINE DES ARAIGNÉES
Dès 6 ans
> AVANT-PREMIÈRE

Vendredi 17 août à 15h10
Le Rat Scélérat
Dès 3 ans
> AVANT-PREMIÈRE

Lundi 27 août à 15h
REINE D'UN ÉTÉ
Dès 8 ans
> AVANT-PREMIÈRE