Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache Instagram Cinéma Jean Eustache

VERS LA LUMIÈRE

Réserver votre film en ligne
VERS LA LUMIÈRE
de Naomi Kawase
GENRE : DrameJapon · 2017 · 1h40 · Vostf
Avec : Masatoshi Nagase, Ayame Misaki et Tatsua Fuji

Misako aime décrire les objets, les sentiments et le monde qui l’entoure. Son métier d’audiodescriptrice de films, c’est toute sa vie. Lors d’une projection, elle rencontre un célèbre photographe dont la vue se détériore irrémédiablement. Naissent alors des sentiments forts entre un homme qui perd la lumière et une femme qui la poursuit.

«Tout en restant dèle aux thèmes qui parcourent votre lmographie, ici vous vous attachez plus particulièrement à ce qui nous relie au monde et aux gens qui nous entourent. Et à travers vos personnages, c’est de regard et de cinéma dont il question. | Oui, deux façons de percevoir le monde : « selon Nakamori » ou « selon Misako », et l’usage du gros plan me permet de mettre en forme cette idée. L’un perd la lumière, l’autre la décrit et tous deux parlent d’un rapport au monde, au cinéma et à la mémoire. Pour Nakamori, un nouveau rapport au monde et aux autres se construit. Quel est le sens de sa vie désormais ? Y a t-il des choses qui échappent à notre compréhension même si nous pouvons les voir ? Et inversement, pouvons-nous comprendre ce que nous ne voyons pas ? Misako, elle, décrit le visible, des images mouvements, soumet ses propositions à des non-voyants, tente d’aiguiser ses descriptions du réel. Vous interrogez à nouveau cette notion de l’invisible présente dans tous vos lms. | Dans mes films, j’aborde régulièrement cette notion de “l’existence de l’invisible”. Dans Vers la lumière, l’invisible est traité de manière concrète grâce à l’audio-description et sa philosophie. La perception et l’acuité visuelle, l’instant de la sensation, comprendre, décrire, retranscrire quelque chose qui affleure, tout cela est perceptible et devient matière d’échange lors des séances d’audio-description. Et, grâce au personnage du photographe, on aborde également la distance entre le photographe et son sujet, la relation de confiance qui s’établit entre eux et l’abandon. ⎥ NAOMI KAWASE


Mercredi 31 janvier : 18h30
Jeudi 1er février : 14h
Vendredi 2 février : 16h20
Samedi 3 février : 16h15
Dimanche 4 février : 14h
Lundi 5 février : 18h30
Mardi 6 février : 12h15



Consulter
Les horaires La gazette
Rendez-vous
Les cartes Passe gazette et 36 chandelles
10 places pour 50€ ou 36 places pour 156,60€
Valables 2 ans - non nominatives - rechargeables
> Les bonnes formules

Du 19 au 26 novembre
Plus de 100 films, débats, rencontres
1918-1939 La drôle de paix
> FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM D’HISTOIRE #29