Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache Instagram Cinéma Jean Eustache

UNIPOP ARTS, LITT & CINÉMA #1/33 SÉANCE INAUGURALE

18h30 | DILILI À PARIS

de Michel Ocelot · France · 2018 · 1h34
Dans le Paris de la Belle Époque, la petite kanake Dilili mène une enquête sur des enlèvements mystérieux de fillettes, en compagnie d’un jeune livreur en triporteur. Elle rencontre des hommes et des femmes extraordinaires, qui lui donnent des indices, et découvre sous terre des méchants très particuliers, les Mâles-Maîtres…

Voilà 20 ans que Michel Ocelot enlumine les plus belles histoires humanistes. Il chante ici la Belle Époque parisienne nous replongeant avec bonheur dans l’univers des artistes, écrivains et scientifiques. Quel bonheur de croiser Erik Satie, Sarah Bernhardt, Colette, Renoir, Rodin, Camille Claudel, Toulouse-Lautrec, Degas, Monet, Nijinsky, Modigiliani, Debussy, Louise Michel, les Frères Lumière… Plus de 100 personnalirés dessinées par Michel Ocelot. Un feu d’artifices créatif et féministe idéal pour l’ouverture de notre saison.

 

20h30 | Rencontre avec Michel Ocelot

 

MICHEL OCELOT : « Tout au long de mes films, j’ai exploré les continents et les époques. De- vant cette richesse, je me sens comme un gour- mand dans une confiserie. Paris fait évidemment partie des lieux extraordinaires à célébrer, en plus j’y vis et je l’aime. Au début, j’y ai pensé surtout comme un décor et des costumes. J’ai choisi la Belle Époque parce que c’était le dernier moment où les femmes portaient des robes jusqu’à terre. C’était une période suffisamment éloignée pour procurer une part de rêve, et suffisamment proche pour avoir tous les documents à portée de la main. Mais en me documentant sur l’époque – ce que je fais pour tous mes travaux – j’ai constaté qu’il n’y avait pas que des froufrous dans cette période 1900 mais il y avait aussi des personnages d’exception. Je m’en doutais mais leur nombre m’a étonné. Dans cette liste, les femmes s’affirment. En France, les homme de pouvoir ont toujours fait attention à maintenir les femmes hors du pouvoir, mais n’ont jamais imaginé une société sans femmes. Ce qui fait que les femmes, toujours présentes, ont tou- jours eu une influence sur le pays. En 1900, petit à petit, des individualités héroïques parviennent à briser des barrières : il y a la première avocate, la première femme médecin, la première étudiante, la première professeure à l’université… »

 

Exceptionnellement, film à 18h30 et rencontre à 20h30.

Rendez-vous
Les cartes Passe gazette et 36 chandelles
10 places pour 50€ ou 36 places pour 156,60€
Valables 2 ans - non nominatives - rechargeables
> Les bonnes formules

Du 19 au 26 novembre
Plus de 100 films, débats, rencontres
1918-1939 La drôle de paix
> FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM D’HISTOIRE #29