Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache

UNIPOP ARTS, LITTÉRATURE & CINÉMA #13

16h30 et 20h30 | SHIRLEY, UN VOYAGE DANS LA PEINTURE D’EDWARD HOPPER

 

DE GUSTAV DEUTSCH · AUTRICHE · 2013 1H33 · AVEC STEPHANIE CUMMING, CHRISTOPHE BACH…

 

Inspirée par Joséphine, la femme d’Edward Hopper, Shirley fait le récit de cette Amérique de la Grande Dépression jusqu’à l’après-guerre. À travers treize tableaux du peintre américain, ce film anime la vie des États- Unis de l’époque, son contexte social, culturel, et l’atmosphère de solitude et de mélancolie peints par Edward Hopper. Entre peinture et cinéma, fixité et mouvement, les images révèlent l’étrange et l’anodin, l’énigmatique du quotidien. L’entreprise osée de Gustav Deutsch met aussi en évidence la proximité entre le cinéma et la peinture, deux arts qui ont en partage la lumière. Et une fois de plus, on constate le lien et l’influence mutuels, évidents désormais, entre l’œuvre d’Edward Hopper et le cinéma.

 

 

18h30 | EDWARD HOPPER, par Jean-Loup Bourget, professeur émérite d’études cinématographiques, critique à la revue Positif.

 

 

L’INTERVENANT : Professeur émérite d’études cinématographiques, Jean-Loup Bourget est aus- si critique pour la revue Positif. Il s’intéresse à la culture américaine et plus particulièrement à son cinéma. Il a notamment travaillé sur les cinéastes européens installés à Hollywood. Il est l’auteur d’ouvrages de référence tels que Hollywood, la norme et la marge (éd. Armand Colin).

 

LE COURS : Edward Hopper (1882-1967) est l’auteur de tableaux devenus des icônes de l’Amérique, « La Maison près de la voie ferrée », « Nighthawks » ou « New York Movie ». De ces toiles, paysages urbains ou scènes d’intérieur, émane souvent une impression de mélancolie, voire d’aliénation. Avant de connaître la notoriété, Hopper a séjourné à Pa- ris, gagné sa vie comme illustrateur, pratiqué la gravure… Ses maîtres sont Robert Henri et John Sloan, des peintres réalistes. Il se tient à l’écart des avant-gardes : en 1953, il signe une pétition contre la trop grande place accordée à l’abstraction, mais il n’est pas non plus un peintre engagé, et dénie toute signification sociale à son œuvre. Il s’inscrit avant tout dans une tradition : les artistes qu’il ad- mire le plus sont Rembrandt, le graveur Meryon et Degas. Sa gloire, surtout posthume, est attestée par l’hommage de nombreux cinéastes.

Rendez-vous
Les cartes Passe gazette et 36 chandelles
10 places pour 50€ ou 36 places pour 156,60€
Valables 2 ans - non nominatives - rechargeables
> Les bonnes formules

Du 19 au 25 février 2018
Festival de Cinéma Jeune Public
Thème « La tête dans les étoiles »
> LES TOILES FILANTES #14

Vendredi 15 décembre à 18h15
MARVIN OU LA BELLE ÉDUCATION
suivi d’un discussion dans le hall du cinéma
> CINÉ-CLUB

Jeudi 14 décembre
SHIRLEY, UN VOYAGE DANS LA PEINTURE D'EDWARD HOPPER
EDWARD HOPPER, par Jean-Loup Bourget
> UNIPOP ARTS, LITTÉRATURE & CINÉMA #13

Lundi 18 décembre
ADIEU BONAPARTE + AÏDA
Égyptologie, Égyptomanie, Égyptofolie, par Claude Aziza
> UNIPOP HISTOIRE #17/35

Jeudi 21 décembre
BLOW UP
Analyse de film par Stéphane Goudet
> UNIPOP ART, LITTÉRATURE & CINÉMA #14

Lundi 8 janvier
BOUGE PAS, MEURS, RESSUSCITE + GOULAG
LE GOULAG par Nicolas Werth
> UNIPOP HISTOIRE #18/35

Mercredi 31 janvier (Attention changement de date)
CRO MAN (Avant-première)
Le Cinéma d'animation de marionnettes par Philippe Quaillet
> P’TITE UNIPOP #5