Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache Instagram Cinéma Jean Eustache

AVANT-PREMIÈRE

PARVANA
de Nora Twomey
GENRE : ANIMATION – DÈS 9 ANS
Afghanistan · 2018 · 1H34 · VOSTF

 

précédé par la présentation d’un court métrage d’atelier réalisé par des élèves de 6e et de 5e du collège Saint Genès de Talence.

Encadrés par Michaël Journolleau de l’association Bozarts et de leur professeur d’Arts Plastiques, ils ont réalisé un court métrage en utilisant la technique du papier découpé : Les Incroyables et Désastreuses Aventures de Mister Bouletto (1’44).

 

En Afghanistan, sous le régime taliban, Parvana, onze ans, grandit à Kaboul ravagé par la guerre. Elle aime écouter les histoires que lui raconte son père, lecteur et écrivain public. Mais un jour, il est arrêté et la vie de Parvana bascule à jamais. Car sans être accompagnée d’un homme, on ne peut plus travailler, ramener de l’argent ni même acheter de la nourriture. Parvana décide alors de se couper les cheveux et de se travestir en garçon afin de venir en aide à sa famille. Risquant à tout moment d’être démasquée, elle reste déterminée à trouver un moyen de sauver son père. Parvana est un conte merveilleux sur l’émancipation des femmes et l’imagination face à l’oppression.

 

Parvana est un petit tour de force, une belle dé- monstration et surtout un film excellent. À l’ins- tar du fameux Wadjda, film saoudien consacré à une petite fille qui souhaite s’acheter un vélo (film qui avait tant marqué les esprits), Parvana nous propose de partager le quotidien d’une petite afghane qui se déguise en garçon pour travailler. Histoire bien connue, ici traitée avec délicatesse : à la fois par l’animation, fluide, qui réussit à nous plonger dans les habitats, les rues, les paysages d’Afghanistan mais égale- ment par le scénario, aussi épuré que solide. L’auteur parvient à nous faire ressentir et com- prendre l’intolérance que subit Parvana, sans pour autant être dans la complaisance violente. On est profondément touché par cette histoire. On pense bien entendu à Valse avec Bachir ou bien à Persépolis, même si le propos ici est moins «adulte » et raconté « à hauteur d’enfant ». Comme ces deux titres, Parvana montre avec éclat à quel point le cinéma d’animation peut être l’un des meilleurs moyens pour dénoncer précisément les exactions que peuvent subir les jeunes filles dans les pays dominés par l’extrêmisme religieux. Le film sera à l’affiche tout l’été. À voir entre adultes ou avec enfants. ⎥ François Aymé

 

Rendez-vous
Les cartes Passe gazette et 36 chandelles
10 places pour 50€ ou 36 places pour 156,60€
Valables 2 ans - non nominatives - rechargeables
> Les bonnes formules

Jeudi 24 janvier
Les Fantômes de Goya + Le Portrait de Dorian Gray
SCÈNES DE CRIMES par Christos Markogiannakis
> UNIPOP ARTS, LITTÉRATURE & CINÉMA #15/33

Jeudi 31 janvier
J'ai décidé de mourir + Maurice Papon, les leçons d'un procès
Rencontre avec Laurence Mayerfeld
> UNIPOP ARTS, LITTÉRATURE & CINÉMA #16/33

Jeudi 7 février
RETOUR DE FLAMME - CINÉ-CONCERT
Cours par Serge Bromberg
> UNIPOP ARTS, LITTÉRATURE & CINÉMA #17/33

Mardi 29 janvier
CHINE, L'EMPIRE DU TEMPS
Cours par Jean-Paul Parisot
> UNIPOP HISTOIRE #21/36

Lundi 4 février
L'île aux chiens + Didier
Histoire des animaux domestiques par Damien Baldin
> UNIPOP HISTOIRE #22/33

Lundi 28 janvier à 19h45
GRÂCE À DIEU
en présence de François Ozon et Melvil Poupaud
> AVANT-PREMIÈRE

Mercredi 23 janvier
L'Homme qui rétrécit
LES EFFETS SPÉCIAUX avec Cap Sciences
> P’tite Unipop #6

Mercredi 23 janvier
SOIRÉE HAYAO MIYAZAKI !
Nouvelle année et nouveau cycle !
> VICTOR PICTURE SHOW

Mercredi 23 janvier à 20h15
OLIVIA
Film suivi d'une discussion avec Brigitte RolleT
> CINÉMARGES CLUB

Vendredi 25 janvier à 14h
SIMON BOCCANEGRA
En différé de l'Opéra Bastille
> OPÉRA

Vendredi 25 janvier à 20h30
MUJERES DE LA MINA
Suivi d'une discussion avec France Amérique Latine
> SÉANCE-DISCUSSION