Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache Instagram Cinéma Jean Eustache

JUDY

Réserver votre film en ligne
JUDY
de Rupert Goold
GENRE : BiopicRoyaume-Uni · 2019 · 1h58 · Vostf
Avec : Renée Zellweger, Jessie Buckley, Finn Wittrock

Hiver 1968. La légendaire Judy Garland débarque à Londres pour se produire à guichets fermés au Talk of the Town. Cela fait trente ans déjà qu’elle est devenue une star planétaire grâce au Magicien d’Oz. Judy a débuté son travail d’artiste à l’âge de deux ans, cela fait maintenant plus de quatre décennies qu’elle chante pour gagner sa vie. Elle est épuisée. Alors qu’elle se prépare pour le spectacle, qu’elle se bat avec son agent, charme les musiciens et évoque ses souvenirs entre amis ; sa vivacité et sa générosité séduisent son entourage. Hantée par une enfance sacrifiée pour Hollywood, elle aspire à rentrer chez elle et à consacrer du temps à ses enfants. Aura-t-elle seulement la force d’aller de l’avant ?

Judy n’est pas à proprement parler un biopic de Judy Garland. Il s’attache à nous faire vivre la dernière tournée musicale de Judy à Londres avec quelques flashes back sur le mémorable tournage du Magicien d’Oz. La scène d’ouverture du film, justement, s’ouvre sur le plateau de Victor Fleming. Elle est saisissante. Qu’est-ce qu’un plateau de cinéma pour une petite fille désignée star ? Un enfer. La perte totale de sa liberté et de sa normalité. Rupert Goold excelle dans ce regard critique sur la machine hollywoodienne exigeant tous les sacrifices pour « fabriquer » une star modèle, belle, sachant chanter, danser, parler avec éloquence qui deviendra une véritable planche à tickets de cinéma. Mais le britannique Rupert Goold est avant tout un homme de scène et de théâtre et cela se voit à l’écran. Il restitue avec émotion le trac, l’électricité d’une salle, les caprices de dernière minute, la tension et puis enfin cette intensité qui, laborieusement mais irrémédiablement, finit par surgir. Il rend hommage au crépuscule triste et attachant de cette star rongée par l’alcool et la solitude, prête néanmoins à montrer qu’elle garde au fond d’elle même un reste de génie, de caractère et de culot. Renée Zellweguer est aussi transfigurée que Judy elle-même. Elle revient d’Hollywood avec son Oscar de meilleure actrice. Une récompense pleinement méritée. ⎥ François Aymé


Mercredi 11 mars : 14h - 20h20
Jeudi 12 mars : 14h - 18h20
Vendredi 13 mars : 14h - 20h30
Samedi 14 mars : 16h10 - 20h40
Dimanche 15 mars : 16h10 - 21h
Lundi 16 mars : 16h20 - 20h40
Mardi 17 mars : 16h - 20h40



Consulter
Les horaires La gazette
Rendez-vous

Cliquez sur le logo
En page d'accueil de notre site
> Découvrez la 6e salle virtuelle du Jean Eustache

Modification de programmation
Du 5 au 18 août
Consultez les nouvelles grilles
> RAPPEL ERRATUM