Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache Instagram Cinéma Jean Eustache

LA LOI DE TÉHÉRAN

Réserver votre film en ligne
LA LOI DE TÉHÉRAN
de Saeed Roustayi
GENRE : DrameFrance · 2021 · 2h11 · VOstfr
Avec : Payman Maadi, Navid Mohammadzadeh, Parinaz Izadyar

En Iran, la sanction pour possession de drogue est la même que l’on ait 30 g ou 50 kg sur soi : la peine de mort. Dans ces conditions, les narcotrafiquants n’ont aucun scrupule à jouer gros et la vente de crack a explosé. Bilan : 6,5 millions de personnes ont plongé. Au terme d'une traque de plusieurs années, Samad, flic obstiné aux méthodes expéditives, met enfin la main sur le parrain de la drogue Nasser K. Alors qu’il pensait l'affaire classée, la confrontation avec le cerveau du réseau va prendre une toute autre tournure...

Accrochez-vous. Depuis Zombie de George A. Romero en 1978 et sa violente satire de la société de consommation, on n’avait pas vu le cinéma de genre s’emparer d’une problématique sociétale avec une aussi belle puissance. Conscient d'habiter un pays qui a « plusieurs centaines de kilomètres de frontière commune avec le plus grand producteur de drogue du monde (l'Afghanistan) », le réalisateur iranien Saeed Roustayi avait d'abord l'ambition de signer un documentaire sur ce fléau du trafic de drogue qui gangrène son pays, avec ses 6,5 millions de toxicomanes, morts-vivants bien plus alarmants que leurs homologues hollywoodiens justement. Mais la force de la réalité iranienne fut telle que, au final, La Loi de Téhéran s'est vu adopter les atours d'un thriller non seulement très documenté, mais réellement haletant de bout en bout. In medias res, la course-poursuite inaugurale saisit et ce n'est que le premier morceau de bravoure d'une longue série terriblement efficace. Déroulant un équilibre pertinent entre scènes intimistes et scènes de foules, La Loi de Téhéran garde une intensité constante qui laisse pantois bien des fois. La mise en scène millimétrée, le vérisme des décors et des figurants (certaines séquences ont fait appel à de vrais toxicomanes – on pourra s'en offusquer), les comédiens magnétiques et très impliqués, les nuances inconfortables des situations et des personnages principaux (Samad, le policier, et Nasser, le dealer, sont-ils fondamentalement si différents ?) : tout concours à entremêler à la belle plastique de la réalisation une préoccupation naturaliste qui rend cette œuvre très impressionnante. Remarquable aussi est la carrière de La Loi de Téhéran : porté difficilement sur les fonts baptismaux en raison d'une censure finalement impuissante à en museler l'existence, le film de Saeed Roustayi est devenu un des plus gros succès du box-office iranien. À découvrir ! ⎥ Nicolas Milesi


Mercredi 19 janvier :
Jeudi 20 janvier :
Vendredi 21 janvier : 18h
Samedi 22 janvier :
Dimanche 23 janvier : 20h50
Lundi 24 janvier :
Mardi 25 janvier : 12h15



Consulter
Les horaires La gazette
Rendez-vous


Le pass sanitaire doit être présenté à l'entrée du cinéma, merci !
> PRÉSENTATION DU PASS SANITAIRE OBLIGATOIRE

À partir de 6 ans
dans l'ensemble du cinéma
Merci de votre compréhension
> Port du masque obligatoire

En raison du rebond épidémique
La vente de boissons et confiserie est également interrompue.
Mesures en vigueur dès à présent, merci de votre compréhension.
> Jauges à 65% des capacités d’accueil de nos salles

Lundi17 janvier
Hitler-Staline, le choc des titans
Rencontre avec Mickael Prazan
> Unipop Histoire #14/33

Mardi 18 janvier à 20h30
Sous le ciel d'Augiéras
Rencontre avec Philippe Lacadée et Marc Saboya
> Rencontre-débat

Mercredi 19 janvier
LES VOISINS DE MES VOISINS SONT MES VOISINS
En présence du co-réalisateur Léo Marchand
> P’tite Unipop #13/33

Du 19 au 25 janvier
8 films Phares de 2021 à revoir
3,5€ la place sur présentation du Pass Télérama
> Festival Télérama 2022