Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache Instagram Cinéma Jean Eustache

LITTLE JOE

Réserver votre film en ligne
LITTLE JOE
de Jessica Hausner
GENRE : DrameAllemagne, Autriche, Royaume-Uni · 2019 · 1h45 · Vostf
Avec : Emily Beecham, Ben Whishaw, Kerry Fox

Alice, mère célibataire, est une phytogénéticienne chevronnée qui travaille pour une société spécialisée dans le développement de nouvelles espèces de plantes. Elle a conçu une fleur très particulière, rouge vermillon, remarquable tant pour sa beauté que pour son intérêt thérapeutique. En effet, si on la conserve à la bonne température, si on la nourrit correctement et si on lui parle régulièrement, la plante rend son propriétaire heureux. Alice va enfreindre le règlement intérieur de sa société en offrant une de ces fleurs à son fils adolescent, Joe. Ensemble, ils vont la baptiser " Little Joe ". Mais, à mesure que la plante grandit, Alice est saisie de doutes quant à sa création: peut-être que cette plante n’est finalement pas aussi inoffensive que ne le suggère son petit nom.

Quelle belle idée ! Une plongée dans une fable orwellienne, une dystopie bien d’aujourd’hui sur les dangers des manipulations génétiques mais avec la mécanique du suspense hitchcockien. Il fallait y penser. Jessica Hausner que nous avions eu le plaisir d’accueillir à Pessac pour son film Amour fou passe à une nouvelle étape. Celle d’une maîtrise assez vertigineuse du scénario qu’elle enrobe, de la première à la dernière image, par une ambiance vénéneuse à souhait. Son récit aux accents futuristes et paranoïaques est comme une histoire à tiroirs et à double fond. Elle réussit à installer une douce terreur insidieuse et persistante en filmant… des fleurs. Des fleurs qui recèlent aussi bien les fantasmes d’un bonheur artificiel que les peurs d’une science sans conscience. Ainsi retrouve-t-on avec Jessica Hausner un genre passionnant mais rare : la science-fiction au goût politique prononcé, de Soleil vert à Bienvenue à Gattaca, en passant par 1984 ou même plutôt Le Meilleur des mondes. Comme ces prédécesseurs, on est bien loin des superproductions intergalactiques. Au contraire, les décors sont minimalistes mais aussi soignés et éclairés qu’un jardin japonais en miniature. Pour ce Little Joe, Emily Beecham a remporté le prix de la meilleure interprétation féminine à Cannes. Bien mérité. Elle distille le doute comme un alcool qui vous fait perdre la tête… ⎥ François Aymé






Consulter
Les horaires La gazette
Rendez-vous
Dépôt des candidatures
avant le 3 juin

> Devenez juré à la Mostra de Venise!


Achetez une place imaginaire
Et utilisez-la à la réouverture
> Je soutiens mon cinéma

En attendant la réouverture
Cliquez sur le logo
En page d'accueil de notre site
> Découvrez la 6e salle virtuelle du Jean Eustache

mercredi 20 mai à 20h30
Le Grain et l’ivraie
En direct
> SÉANCE-DÉBAT en ligne !