Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache Instagram Cinéma Jean Eustache

L’ODEUR DU VENT

Réserver votre film en ligne
L'ODEUR DU VENT
de Hadi Mohaghegh
GENRE : Fable humanisteIran · 2023 · 1h30 · Vostfr
Avec : Hadi Mohaghegh, Mohammad Eghbali…

Dans une maison isolée au milieu d’une plaine d’Iran, un homme vit seul avec son fils alité. Un jour, le transformateur de la maison tombe en panne. Un électricien vient pour le réparer. Une pièce manque, il part à sa recherche qui sera semée de rencontres et d’obstacles…

Ne privez pas votre amour du cinéma de cette expérience narrative d'une beauté singulière, à mi-chemin entre la parabole et le conte philosophique. L'Odeur du vent est situé dans la région natale de son réalisateur qui en incarne aussi le rôle principal – à savoir l'ingénieur remuant ciel et terre pour ramener l'électricité dans cet endroit reculé. Avec les seuls deux premiers plans de son film, l'auteur Hadi Mohaghegh donne le ton d'une lenteur inusitée (« Je pense que la lenteur d'un film doit être au service de la vie et de son rythme » aime-t-il à préciser) et d'un sens du cadrage stupéfiant. Puissamment graphique, expressive, soulignée par une bande son ouvragée, sa mise en scène donne à voir une humanité totalement livrée à de sempiternels rapports de cause à effet. Dans le monde tel que décrit par le cinéaste iranien, la condition humaine apparaît dans toute sa pénibilité, soumise à la pesanteur, retardée dans ses élans et contrariée par maints détours. Aussi, l'entraide tient ici une place centrale et, avec elle, le commerce et ses échanges tarifés. Le personnage de l'électricien, mû par une persévérante générosité, multiplie les interactions sociales jusque dans les déserts ruraux qu'il arpente, et participe à beaucoup de péripéties parfois extrêmement minimalistes mais qui ne demeurent jamais sans conséquences. Pas question de dévoiler ici l'issue de ses pérégrinations, mais pas question non plus de taire le sublime que la fin de ce film réserve. On suppose au cinéaste Hadi Mohaghegh un même goût de l'épure que ses illustres aînés Andrei Tarkovski ou Abbas Kiarostami ; certes, son film procure un plaisir d'abord exigeant, mais le hiatus qu'il orchestre dans la lenteur d'un dernier plan large en est l'aboutissement magnifique. Aussi fugace que l'odeur du vent. ⎥ Nicolas Milesi






Consulter
Les horaires La gazette
Rendez-vous
Mercredi 22 mai à 14h00
Le Géant de Fer
Film précédé de la présentation d'une œuvre par l'Artothèque de Pessac
> SÉANCE ART’O CINÉ

Jeudi 23 mai
Thérèse Desqueyroux (Franju) + Thérèse Desqueyroux (Miller)
François Mauriac, itinéraire d'un enfant du siècle par Philippe Beaudorre
> UNIPOP ARTS, LITTÉRATURE ET CINÉMA #29

Vendredi 24 mai à 20h
Furiosa : une saga Mad Max
stand maquillage et photocall Mad Max dans le hall du cinéma
> CAMÉO CLUB

Lundi 27 mai
Dissidents, les artisans de la liberté + Radio Metronom
Cours par Hélène Camarade
> UNIPOP HISTOIRE #29

Mardi 28 mai à 19h
Don Quichotte
en différé de l’Opéra Bastille.
> BALLET EN DIFFÉRÉ

Mercredi 29 mai à 14h15
Mon Voisin Totoro
suivi d’un goûter Biocoop et d'une animation
> CINÉGOÛTER

Merecredi 29 mai à 18h15
Dersou Ouzala
présentation par Boris Barbieri, dans le cadre de la Journée cinémas verts
> SÉANCE PRÉSENTÉE

Jeudi 30 mai
Au-delà des Grilles + Paris est toujours Paris
Cours par Morgane Lefeuvre, docteure en histoire du cinéma
> UNIPOP ARTS, LITTÉRATURE ET CINÉMA #30

Mercredi 31 mai à 20h30
Call Me Mule
suivi d’une rencontre avec le réalisateur John McDonald
> SÉANCE CINÉRÉSEAUX #80

Lundi 3 juin
Monsieur Ripois + Et Dieu créa la Femme
Cours par Robert Muchembled, historien
> UNIPOP HISTOIRE #30