Cinéma Jean Eustache Pessac
Réserver votre film en ligne
Facebook Cinéma Jean Eustache Instagram Cinéma Jean Eustache

NOTRE DAME

Réserver votre film en ligne
NOTRE DAME
de Valérie Donzelli
GENRE : Comédie dramatiqueFrance · 2019 · 1h35 · VF
Avec : Valérie Donzelli, Pierre Deladonchamps, Thomas Scimeca

Maud Crayon, est née dans les Vosges mais vit à Paris. Elle est architecte, mère de deux enfants, et remporte sur un énorme malentendu le grand concours lancé par la mairie de Paris pour réaménager le parvis de Notre-Dame… Entre cette nouvelle responsabilité, un amour de jeunesse qui resurgit subitement et le père de ses enfants qu’elle n’arrive pas à quitter complètement, Maud Crayon va vivre une tempête. Une tempête, qu’elle devra affronter pour s’affirmer et se libérer.

« Un choix de cœur et de couleur. » Ainsi la maire de Paris (drôlissime Isabelle Candelier) justifie-t-elle l’adoption du projet de l’architecte Maud Crayon par la municipalité. La déclaration sied parfaitement à ce nouveau film de la réalisatrice Valérie Donzelli (La Guerre est déclarée, La Reine des pommes) qui arrive à point nommé comme un conte de Noël. De sa première seconde abrupte à son envolée finale, Notre dame est un tourbillon de fantaisie burlesque et enchanteresse à la fois. Que ce soit un revirement scénaristique digne de Mary Poppins ou des scènes de danse qui évoquent le cinéma de Jacques Demy, la cinéaste ose les mises en forme les plus culottées, pourvu que la poésie triomphe. Dans Notre dame, l’unique credo est que la vitalité emporte tout sur son passage, à l’image de cette rupture amoureuse de Maud rendue moins triste le temps d’une chanson (« Plus jamais »), ou lorsque la jeune femme fait preuve d’une facétieuse philosophie (« Les échecs, c’est comme la calvitie, l’important c’est de s’en remettre »). Le bonheur communicatif du film passe par sa drôlerie, portée en rythme par des comédiens tous réjouissants mais aussi par la satire de l’air du temps qui émaille cette histoire parisienne résolument féministe (« Pourquoi ce sont les femmes qui font tout ? » lui demande son fils). Et puis entre les tentes de SDF plantées sur les trottoirs, le dérèglement climatique et les risques d’attentat, la ville est anxiogène et pas sûr que le politiquement correct arrange les choses… (Cette idée que les parisiens en viennent à se gifler dans la rue pour faire retomber la pression est absolument géniale.) Malgré la fiction, les images de Notre-Dame - les dernières prises avant le dramatique incendie d’avril 2019 - se teintent d’une forme de nostalgie. Pour autant, c’est l’optimisme du personnage de Maud qui l’emporte, depuis son trois pièces avec vue dégagée, convaincue - et convaincante ! - qu’ »un retour est toujours un aller ». Ne vous en privez pas ! ⎥ Nicolas Milesi





Consulter
Les horaires La gazette
Rendez-vous

Achetez une place imaginaire
Et utilisez-la à la réouverture
> Je soutiens mon cinéma

En attendant la réouverture
Cliquez sur le logo
En page d'accueil de notre site
> Découvrez la 6e salle virtuelle du Jean Eustache

Lundi 8 juin 2020 à 20h15
4 courts métrages récents
Avec l'Agence du court-métrage
> Séance-rencontre

Lundi 22 juin
à bientôt !
Plus de précisions à venir...
> Réouverture du Jean Eustache